La main des sourds

“ Elle serrait très fort la main ”

Namur égorgée dans le parc Louise-Marie

Malgré son handicap, Jennifer est une jeune fille joviale et dynamique.

La jeune sourde et muette (19 ans), la gorge tranchée, a été sauvée par deux promeneurs

Une jeune fille a été retrouvée égorgée, gisant dans une mare de sang, lundi soir. Les deux passants qui l’ont découverte dans le parc Louise-Marie, vers 19 h 30, lui ont sauvé la vie.

“ Nous nous baladions à deux, avec mon ami, vers 19 h 30, explique le témoin que nous appellerons Pierre, celui-ci désirant garder l’anonymat. Nous sommes descendus dans le parc à côté de la friterie et j’ai vu une forme, plus loin, sur le sentier. ”

Pierre a d’abord cru à un sac renversé, mais en s’approchant, constate que c’est une personne. “ Il faisait noir. J’ai d’abord cru à une vieille personne qui avait glissé et était tombée. J’ai éclairé son visage avec mon GSM et j’ai vu qu’il était plein de sang. Sa gorge était toute rouge ”.

Visiblement victime d’une agression, la jeune fille était couchée en position fœtale, recroquevillée sur son sac à main.

“ Elle avait le regard vide, précise Pierre, qui revit la scène. J’ai demandé ce qui s’était passé. Elle a relevé la tête. Je lui ai dit de la reposer, que nous appelions les secours. Elle avait une coupure à la gorge et trois au bas du dos ”.

Tandis que son copain restait près de la victime, Pierre appelait les secours et les attendait à l’entrée du parc pour les guider. “ Les secours sont arrivés très rapidement, en moins de dix minutes, se souvient encore Pierre. Tout ce temps-là, mon ami lui a levé le bras pour lui tenir la main. Elle la serrait très fort. ”

Enquête rapide

Pierre se rend compte qu’avec son copain, ils lui ont sans aucun doute sauvé la vie. “ C’est ce qu’ont dit les ambulanciers en passant devant moi avec le brancard ”, précise-t-il.

Le SER (service Enquête et recherches) de la police locale de Namur a cependant rapidement fait avancer l’enquête, qui partait pourtant sur très peu d’éléments. “ Je n’aurais pas misé un cent sur nos chances de trouver l’auteur rapidement ”, souligne le commissaire Daniel Lefèvre.

La jeune fille était rapidement identifiée comme étant Jennifer Farcy, âgée de 19 ans, de Montignies-sur-Sambre (Charleroi). Sourde et muette, elle est étudiante à l’IRSA (Institut pour Sourds et Aveugles) à Uccle. Une jeune fille, joviale, enjouée et dynamique, si l’on en juge par ses blogs.

Hospitalisée au CHR de Namur dans un état critique, elle a subi une opération et son état allait en s’améliorant. Hier, elle n’était toutefois pas encore en mesure d’être auditionnée.

Les soupçons se sont assez rapidement dirigés vers un suspect de choix, un copain de la jeune victime. La réponse aux questions est peut-être dans une affaire de cœur, à tout le moins un problème relationnel.

Mineur interpellé

Dans l’après-midi d’hier, le suspect était interpellé et emmené dans les locaux du SER de Namur pour y être longuement auditionné. L’individu est un jeune mineur d’âge.

“ Il s’agit vraisemblablement de l’auteur présumé des faits, confirmait hier soir le substitut Frédéric Lykops. Il s’agit d’un mineur d’environ 17 ans, qui est déjà connu d’un juge de la jeunesse de Bruxelles. Raison pour laquelle le dossier est désormais géré par le parquet de Bruxelles ”.

Le jeune mineur était mis à la disposition du juge de la Jeunesse qui devait prendre des mesures à son égard.

Malgré son handicap, Jennifer est une jeune fille joviale et dynamique.

Source : http://www.sudpresse.be © 05 Janvier 2011 à Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.