La main des sourds

Le SDF jeté à l’eau par deux comparses a été retrouvé mort

Son corps gisait par plusieurs mètres de fond dans le fleuve, à Varennes-sur-Seine. Un sans-domicile fixe a été retrouvé mort, samedi après-midi, par les policiers de la brigade fluviale de Paris. A l’origine de cette découverte macabre, une rixe entre l’homme et deux autres SDF sur la rive, dix mètres plus loin, le 23 novembre, sous un pont éloigné des habitations.
Ce jour-là, les trois sont saouls lorsqu’une dispute éclate entre eux. Le conflit dégénère en bagarre. Les deux marginaux, un Polonais et un sourd-muet, frappent violemment leur compère et le jettent à l’eau. Ils lui auraient encore porté des coups alors qu’il commençait à se noyer. Son corps disparaît dans la Seine, mais les deux agresseurs ne se lancent pas à son secours.
Ce n’est que neuf jours plus tard, jeudi 2 décembre en fin d’après-midi, qu’ils se rendent au commissariat de Montereau-Fault-Yonne pour se dénoncer. Les enquêteurs de la police judiciaire de Melun sont saisis dès le lendemain matin et se mettent à la recherche du marginal. De lourds moyens sont déployés : sonar, plongeur… Les policiers découvriront son corps immergé dans l’eau de la Seine samedi après-midi.
L’enquête est toujours en cours pour parvenir à identifier formellement le corps du SDF, très abîmé par la longueur de son séjour dans la Seine. Une autopsie est prévue prochainement. Quand aux deux marginaux soupçonnés de l’avoir frappé et jeté à l’eau, ils ont été mis en examen et écroués samedi soir. Dans l’après-midi, le parquet de Melun a ouvert une information judiciaire pour homicide volontaire.

Source : http://www.leparisien.fr © 07 Décembre 2010 à Melun

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.