Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Les écoliers initiés au langage des signes

Des classes des écoles Jacques-Yves-Cousteau et Saint-Honoré sont venues à la bibliothèque, jeudi, pour découvrir le langage des signes et au mime. Pascale Gouy et Jessica Giraud interprétaient un sketch muet et les écoliers exprimaient ce qu’ils ont compris. En plus de l’alphabet des signes, elles ont montré comment on peut exprimer des sentiments avec son corps : la joie, la tristesse, la colère.

Quel comportement avoir face à des personnes déficientes auditives ? Jessica Giraud, sourde, explique : « Ne criez pas, ça ne sert à rien ! Parlez en articulant bien en face avec des mots simples, répétez sans vous énerver, faites des gestes. » Jessica Giraud est entrée dans l’association Sourds et entendants amitié pour sortir de son isolement : « Lorsque j’étais écolière, le langage des signes n’était plus enseigné. Je ne l’ai appris qu’à 16 ans. J’étais isolée, entre les sourds qui communiquaient avec des signes et les entendants que je ne comprenais pas bien. Maintenant, je fais de la sensibilisation au langage de signes dans les écoles et les entreprises. »

Pascale Gouy, elle, est l’interface de communication pour l’association Urapeda dont le but est de faciliter l’intégration socioprofessionnelle des déficients auditifs.

Pour Bernadette Gouy, présidente de la bibliothèque, « le but de cette animation est de faire connaître le langage de signes et d’inviter à la tolérance face au handicap ».

Source : http://www.ouest-france.fr © 11 Décembre 2010 à Machecoul

1 commentaire
  1. Chouaib Tabarani dit

    Autrefois, j’avais 6 ans que j’avais initié un peu la langue des signes français. actuellement, je comprends toute la langue des signes français. C’est mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.