L’arbitre a tout vu, rien entendu

On connaissait l’atteinte présumée aux cerveaux des footballeurs à force de coups de tête assénés au ballon. Voilà que l’Université de Sheffield nous livre une étude des plus sérieuses sur la surdité, qui pourrait intéresser le monde du football. Des arbitres sourds pourraient s’avérer meilleurs que des experts en pleine possession de leurs moyens, tout simplement.

La conclusion des chercheurs du Sud du Yorkshire établit que des sourds, adolescents ou adultes, perçoivent plus rapidement des objets en vision périphérique que les personnes qui entendent parfaitement. En clair, une vision développée serait plus utile qu’une vision normale complétée par l’audition.

L’Université anglaise voulait savoir comment évoluait la perception visuelle des sourds. Elle a réalisé une étude sur vingt-cinq enfants âgés de 5 à 15 ans, et a comparé les résultats avec des tests déjà existants concernant des adultes. Il s’avère que les enfants sourds sont plus lents à repérer un objet au bord de leur champ de vision qu’un bon auditeur du même âgé, mais que la situation est exactement l’inverse à l’âge adulte.

Le docteur Joanna Robinson, qui dirige le programme du Royal National Institute pour les sourds, y a de suite vu un espoir d’insertion. Pourquoi pas une petite révolution dans le sport, puisque la scientifique a expliqué au site local thestar.co.uk que “des sourds pourraient être plus compétents dans des activités qui réclament d’avoir un large champ de vison et qui répondent vite aux situations comme les arbitres de sport, les professeurs ou les vidéo-surveillants.”

On sait le président de la FIFA, Sepp Blatter, favorable à l’augmentation du nombre des arbitres sur le terrain plutôt qu’à la vidéo pour traiter les cas litigieux.  Il a peut-être là une raison supplémentaire de persévérer dans cette vision de l’arbitrage…

Source : http://www.eurosport.fr © 01 Décembre 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.