La main des sourds

Protection des droits des personnes handicapés : 5 départements ministériels mobilisés

Ce projet financé par handicap international, participe, sans nul doute, à élaborer une nouvelle démarche dans la prise en charge de cette catégorie de la société qui souffre en silence et dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Dans la continuité des actions portant mise en œuvre de la convention relative aux droits des personnes handicapées (CRDPH), la plate forme des associations des personnes handicapés que préside Mme Atika El Mamri, s’est réunie hier, au siège de la fédération nationale des sourds d’Algérie (FNSA), avec les représentants des ministères de la Santé, de la Solidarité, de la Jeunesse et des Sports, de l’Education, des Affaires Etrangères et du CNC/PPDH.
Cette première réunion du comité de pilotage, dira M. Bachir Mahiéddine, représentant de la FNSA, vise la mise en place d’une commission interministérielle qui aura pour but l’application des recommandations de la CRDPH par la mis en place des projets favorisant l’insertion des personnes aux besoins spécifiques dans la société.
Pour Mme Atika El Mamri, également présidente de la Fédération algérienne des personnes handicapées (FAPH), les handicapés n’ont pas de besoins spécifiques mais nécessitent des moyens spécifiques, c’est pourquoi il faut mettre à leur disposition les moyens nécessaires pour une insertion sociale en facilitant leur intégration au sein de la société comme des citoyens à part entier ( accès à l’emploi, aux soins, au transport en commun (bus avec plan incliné) et aux moyens de communications et d’informations…). Il ya lieu de noter que cette convention adoptée par l’assemblée générale des Nations Unies le 13 décembre 2006 et ratifiée par l’Algérie en Mai 2009, vise, entre autres, la protection des doits de cette frange de la société pour l’amélioration de leurs conditions de vie en facilitant leur intégration sociale, l’accès en matière de santé et d’éducation notamment.
Notons que ce projet financé par handicap international, participe, sans nul doute, à élaborer une nouvelle démarche dans la prise en charge de cette catégorie de la société qui souffre en silence et dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Source : http://www.elmoudjahid.com © 22 Novembre 2010 à Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.