La main des sourds

Les sourds n’entendent pas le gouvernement

Une large mobilisation devant le palais de justice de Poitiers.

La proposition de loi n° 2752, sur le dépistage systématique deux jours après la naissance, arrivée hier en débat à l’Assemblée nationale, fait hurler l’association des sourds de la Vienne. Celle-ci a organisé une manifestation à Poitiers pour dire son désaccord. « Toute la communauté se mobilise contre cette proposition de loi, explique Chrystell Lamothe, directrice des services de l’association 2LPECO (*), nous ne sommes pas dans cette logique-là. La surdité n’est pas une maladie : elle n’est ni mortelle ni contagieuse et ne s’inscrit pas dans un caractère d’urgence en terme de santé publique. » L’association n’est pas contre le dépistage mais à condition que celui-ci se fasse « à partir de trois mois », suggère Chrystell Lamothe. Et pas question de laisser les décisions uniquement entre les mains du corps médical : « Nous souhaitons que les choses se déroulent avec l’autorisation des parents, bref avec une équipe ouverte ».

Pauline Texier, professionnelle à l’association 2LPECo et citoyenne sourde, n’accepte pas non plus le mot maladie pour qualifier cette population. La surdité est un rapport : « il n’y a pas de sourds sans entendants », note Isabelle Bourdin, mère de quatre enfants sourds.

(*)2 langues pour une éducation centre ouest

Source : http://www.poitiers.maville.com @ 01 Décembre 2010 à Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.