Thibault, 3 ans, souhaiterait lui aussi aller à l’école

2

Témoignage

Thibault soufflera ses bougies le 29 novembre. En septembre, il aurait dû faire sa rentrée en classe de maternelle à l’école La Providence à La Guerche. Seulement, le garçonnet souffre de « troubles autistiques ».

Manuela et Christophe Guillet, ses parents, en accord avec l’école, ont demandé, début juillet, à bénéficier d’une auxiliaire de vie scolaire. Ils attendent toujours l’accord de la Maison départementale pour les personnes handicapées. À défaut, on leur conseille de mettre Thibault à la crèche, au centre social. Et là, c’est un problème de médecin référent qui fait obstacle.

« Le droit de vivre comme les autres »

« Qu’est-ce que je fais de mon fils ?, interroge la maman désemparée. Thibault a le droit de vivre comme les autres, d’être inséré comme les autres. Je ne lâcherai pas. Je me battrai jusqu’au bout. » Manuela Guillet a voulu témoigner pour son fils, mais aussi pour toutes les familles touchées par le handicap d’un enfant.

« Nous avons inscrit Thibault à l’école au printemps dernier. On ne connaissait alors pas son handicap. J’avais des craintes, car il ne se donnait pas facilement. »

Puis, la maman note un changement dans son comportement : instauration de rituels avant le coucher, de troubles obsessionnels compulsifs, perte du langage, etc. « Tout cela est venu progressivement. »

Une série d’examens

Un jour, la situation n’étant plus tenable, Manuela et Christophe demandent une consultation aux urgences de Châteaubriant. Le médecin effectue un bilan ORL pour enlever le doute de la surdité. Celui-ci est négatif. « Nous avions rendez-vous huit jours plus tard avec un neuro-pédiatre qui, lui, nous a orientés vers un pédopsychiatre. » Son diagnostic : troubles mentaux et psychiatriques. Sceptiques, les parents entreprennent la même démarche aux urgences de Rennes. Thibault subit plusieurs examens, sans résultats.

« Début juillet, nous avions rendez-vous au centre médico-psychologique à La Guerche, où Thibault est d’ailleurs suivi depuis septembre. » C’est là que, pour la première fois, le mot autisme est prononcé par un médecin. « J’ai cru qu’on m’enfonçait un poignard dans le coeur. »

Depuis août, les parents emploient une personne à domicile pour s’occuper de Thibault le mercredi après-midi et quelques samedis. « Cela me permet de me libérer pour mes trois autres enfants, de faire les courses… »

« Même s’il ne parle pas, il comprend tout. »

« Thibault a besoin de la compagnie d’autres enfants. Il pleure le matin car il voudrait aller à l’école. Même s’il ne parle pas, il comprend tout. » Manuela, heureusement, est en congé parental.

« J’ai pensé à l’hôpital de jour. On m’a dit qu’il y avait deux ans d’attente. Et même si une place se libérait demain, je n’envisage pas la séparation. »

Les parents de Thibault sont déterminés dans leur combat. Avec des membres de leur famille, des proches, ils envisagent de créer une association. Son objectif : « Récolter des fonds pour aider les enfants autistes et leur famille. » Un loto est en projet pour mars prochain.

Contact : Manuela et Christophe Guillet, 7, rue des Margelles, 35130 Availles-sur-Seiche.

Source : http://www.ouest-france.fr © 23 Novembre 2010 à Availles-sur-Seiche

2 COMMENTS

  1. bonjour, je suis sourde et atsem dans une ecole normale, j’ai du me battre pour avoir ma place. Dans notre ecole tous les eleves s’adaptent quelques soit les difficultés de chacun nous avons aussi accueillis des enfants ayant les meme difficultés que votre fils avec qui je partage les meme valeurs que les autres enfants et ça se passe très bien tout au long de ma journée c’est une expérience enrichissante …Au contraire il faut l’inscrire dans l’ecole que vous souhaitez l’enfant ne se sentira pas exclu il y aura des demarches a faire auprès d’un intervenant si besoin d’un AVS cela permettra de venir en aide l’enfant en cas de besoin et tout l’etablissement doive adapter a n’importe quel enfant handicap ou pas … bon courage

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.