Jade arrive dans les gares

0

Les sourds sont parfois les laissés pour compte du numérique. La société WebSourd a réussi à convaincre la SNCF de penser à eux.

Francois Goudenove, PDG de WebSourd, société basée à Toulouse, s’est fixé un objectif : « Que les sourds soient mieux intégrés dans la société grâce aux technologies d’information et de communication ».

A partir de janvier, 165 grandes gares de France seront dotés d’écrans de télévision diffusant en langue des signes les messages d’information de la SNCF. Le dispositif est actuellement en test à la gare de l’Est. L’interprète de ces messages sera un personnage virtuel : Jade. 90 000 combinaisons ont été créées pour répondre à tous les types d’annonces possibles. Le dispositif est présenté en avant première au Salon des maires de Paris, pavillon 2.1, stand G92.

François Goudenove espère aussi intéresser les TER à cette même démarche. On voit mal comment les conseils régionaux, acteurs des trains régionaux, pourront ne pas y répondre favorablement. Autre idée : prévoir des messages de sécurité en langue des signes pour les prochains JO de londres, ou dans les avions.

Une démarche éthique

Francois Goudenove était ingénieur chez Airbus Industrie à Toulouse, jusqu’au jour où il a été confronté à la surdité de son fils Thomas, né en 1994. Il a alors été soucieux de donner un sens plus profond à sa vie et de venir en aide aux sourds.

Il a commencé par créer une association, vite transformée en société coopérative d’intérêt collectif parce qu’il avait le souhait que « les sourds soient impliqués dans leur devenir ». Les 27 salariés sont à majorité sourds.

WebSourd propose aussi de la visio-interprétation grâce à des interprètes en langue des signes implantés un peu partout en France. Orange, SFR figurent dans la liste des clients pour leurs salariés.

Une solution pour les collectivités

Des collectivités font également appel à cette visio-interprétation pour leurs usagers avec un paiement à la minute. « 14 CAF sont équipées et nous avons au total 400 points de connexion, sur un marché global de 75 000 points de connexion. Le développement de ces activités permettrait  la création de 2000 à 3000 emplois », ajoute le PDG.

Mais François Goudenove s’empresse d’ajouter qu’il n’a pas une démarche strictement commerciale : « La loi de 2005 sur l’accessibilité, a vu arriver des marchands du temple. Je n’en fais pas partie. Ce que je veux c’est éviter l’exclusion en raison d’un handicap ».

L’information en langue des signes

Autre nouveauté, présentée au salon des maires : la traduction des dépêches de l’Agence France Presse en langue des signes. Le service a été développé avec SFR. Un journal d’information quotidien en langue des signes est proposé gratuitement sur les téléphones portables. Toujours en liaison avec SFR, les sourds ont la possibilité de contacter le service client de l’opérateur par l’intermédiaire d’une interprète en langue des signes.

La démarche est loin d’être marginale : un bébé sur 1000 naît sourd et la France compte quatre millions de mal entendants.

Source : http://www.e-alsace.net © 24 Novembre 2010

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.