Rééducation des sourds: le geste salutaire du Japon

0
Le contrat signé entre les deux parties est d’une valeur de 46635475 de francs CFA

Dans le cadre du programme de coopération du gouvernement du Japon, dénommé  » don aux microprojets locaux contribuant à la sécurité humaine », plus de 46 millions de francs CFA, ont été accordés à l’Association pour la réhabilitation des sourds (ARS) de Ziniaré, dans la soirée de ce lundi 23 août 2010, par l’ambassadeur du Japon au Burkina, Tsutomu Sugiura.

Le contrat de don signé entre les deux parties, d’une valeur de 46635475 de francs CFA, devra permettre la construction de deux dortoirs d’une capacité de 100 élèves, d’un atelier de couture, d’un magasin, d’une cuisine, de latrines et offrir des équipements pour l’extension du centre de l’ARS de Ziniaré. A travers ce projet, le Japon entend «contribuer au renforcement de la capacité d’accueil du centre, dans le but de promouvoir l’éducation et la formation professionnelle des élèves sourds», a indiqué l’ambassadeur de ce pays au Burkina.

L’ARS, ont affirmé ses responsables, a ouvert son centre de rééducation des sourds à Ziniaré en 2002, pour promouvoir l’éducation et la formation professionnelle des sourds-muets, filles et garçons, de 6 à 25 ans. Pour son président, Aimé Sawadogo, ce don est le bienvenu car, «au Burkina Faso, les sourds-muets restent les parents pauvres des actions menées par le gouvernement en faveur des personnes handicapées». C’est ainsi que, a déduit M. Sawadogo, «ceux-ci subissent davantage l’invalidité, l’analphabétisme, le non emploi et l’exclusion sociale».

Source : http://www.fasozine.com © 24 Aout 2010 à Japon

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.