Le langage des signes s’apprend avec le sourire

0

Les cours de Sabine Antonio ne désemplissent pas. Au pied d’une barre d’immeuble qui longe la nationale 3 à Bondy, dans une salle du centre social Georges-Brassens, la jeune femme, sourde de naissance, enseigne la langue des signes avec une bonne humeur communicative. A l’exception d’une grand-mère sourde-muette, venue réapprendre cette méthode accompagnée de sa petite-fille, la dizaine d’élèves présente ce lundi soir ne souffre d’aucun handicap.

Sabine Antonio (debout) remporte un tel succès avec ses cours en langue des signes qu’elle envisage un nouveau cycle de formation en octobre.

Elles se sont inscrites, certaines par curiosité pour ce langage, beaucoup pour faire face à des besoins professionnels ou familiaux.
« Je passe la langue des signes en option au bac », explique ainsi une jeune fille en terminale S au lycée Sainte-Clothilde du Raincy. Une autre travaille avec un public de handicapés et a « une belle-soeur sourde ». Gauchère, elle peine à reproduire les signes : « Tout est à l’envers pour moi. Ce n’est pas triste à voir ! » dit-elle en riant. De fait, les fous rires se succèdent pour dire le calendrier, les jours, les mois, l’année… La pétillante et patiente professeur montre l’exemple. « Je suis née en 1972 », décortique-t-elle avec grâce. Face à elle, chaque élève tente maladroitement de reproduire l’exemple. Une seule consigne : ne pas parler. La règle est presque suivie suivie durant deux heures. « C’est difficile d’apprendre mais c’est une façon de s’ouvrir l’esprit sur un autre monde », apprécie une éducatrice du centre social. « Il y a quelque chose de poétique dans cette façon de s’exprimer », estime une autre qui butte sur le 11 : le pouce qui marque le signe un, le bras tourné vers le bas ou… vers le haut. Mais l’apprentissage ne fait que commencer et Sabine dispense ses cours jusqu’en juin. Et vu le succès de sa classe, elle prévoit d’ores et déjà un nouveau cycle de formation en octobre prochain. Avis aux amateurs.
Bondy, centre social Georges-Brassens, 152, avenue Gallieni. 01.48.47.04.79. Les cours se déroulent tous les lundis soir.

Source : http://www.leparisien.fr © 25 Janvier 2010 à Paris

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.