A la une

Spectacle de fin d’année à Gabriel-Deshayes

Près de quatre-vingts jeunes sourds ou dysphasiques ont donné une représentation théâtraledevant une centaine de personnes.

Plus d’une centaine de personnes sont venues assister au spectacle de fin d’année des jeunes sourds et dysphasiques du centre Gabriel Deshayes.

Plus d’une centaine de personnes ont fait le déplacement, samedi, dans la salle de sport du centre Gabriel-Deshayes pour venir assiter au spectacle de fin d’année des jeunes sourds du centre. L’occasion d’admirer une représentation singulière. C’est un théâtre sans paroles où tout est basé sur l’expression corporelle. Le thème du spectacle tourne autour du développement durable et de l’environnement. Une dizaine de pièces ont été représentées, toutes saluées par un tonerre d’applaudissements.Laurence Drouet est enseignante spécialisée au centre Gabriel Deshayes. Elle s’occupe de jeunes en classe de cinquième rencontrant des troubles du langage. Pour elle, comme pour ses élèves, ce spectacle reste une très bonne expérience. « Par le biais du théâtre, on trouve un autre type d’expression que celle du langage. Nous nous s ommes inspirés de choses visuelles. Par exemple, pour ce spectacle, nous avons beaucoup regardé les film de Charlie Chaplin. Notamment pour ses qualités de mîme. Nous avons également pris l’exemple des danses africaines », dit-elle. Le tout a été encadré par un professeur de théâtre.

Le centre Gabriel Deshayes accueille des jeunes déficients auditifs âgés de 6 à 23 ans.

Ils sont environs 80, divisés en deux sections : les jeunes sourds et les jeunes dysphasiques. Ils viennent de toute la Bretagne et une trentaine restent en internat. Tous ont participé au spectacle. « Tous les jeunes sont scolarisés collectivement dans des établissements avec lesquels une convention de partenariat a été signée, explique Dominique Jourdain, chef de service pédagogique au centre Gabriel Deshayes. Nos missions sont principalement l’accompagnement de la famille et du jeune dans l’élaboration d’un projet individuel, la surveillance médicale de la déficience auditive, le développement de la communication, du langage oral et écrit ou encore le développement des apprentissages scolaires et la sensibilisation à la surdité de nos partenaires d’intégration ».

Source : http://www.ouest-france.fr © 05 Juillet 2010 à Auray

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.