La main des sourds

Le pigeon était sourd

9 heures du matin. Rue Berbisey, à l’angle de la rue Crébillon. Une automobiliste redémarre, le feu est vert. Puis elle s’arrête brutalement, donne un coup de klaxon. Un silence, puis nouveau coup de klaxon. Une fois, deux fois. Interpelle-t-elle quelqu’un à un balcon ? A-t-elle eu un malaise sur son volant ? Non, vous n’y êtes pas. La personne dont la gentille dame tentait vainement d’attirer l’attention était un pigeon, tranquillement arrêté au milieu du passage et qui avait visiblement décidé d’y rester. J’étais pressée… L’histoire ne dira donc pas ce qu’elle a finalement résolu de faire. Elle l’a éloigné en le prenant tendrement dans ses bras ? Elle l’a écrasé violemment ? Choisissez la fin que vous voulez !

Source : http://www.bienpublic.com © 01 Juillet 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.