La main des sourds

Fête des mains : briser le mur du silence

Les sourds et malentendants du Morbihan invitent le public à briser le mur du silence et à les rencontrer. La Fête des mains s’étale sur deux jours à Auray et à Brec’h.

Michel Irdel et l’Association des sourds du Morbihan organisent la troisième édition de la Fête des mains, vendredi et samedi, à Auray et au foyer Claudie-Dubois. L’objectif: «Rapprocher le monde des sourds et le monde des entendants», explique Michel Irdel. «Le but, c’est l’ouverture du monde des sourds. Il ne faut pas avoir peur de venir vers nous parce que nous sommes malentendants. On veut casser l’isolement des sourds et malentendants, mais aussi défendre nos droits». L’association, qui est l’une des plus anciennes et des plus importantes de Bretagne, avec 120 membres, est aussi l’une des plus actives. Il y a trois ans, ses membres ont eu l’idée de lancer leur manifestation en parallèle de la fête de la Musique, «une manifestation lors de laquelle les sourds peuvent se sentir exclus».


Théâtre et sport

Au programme de cette Fête des mains: du théâtre, avec la pièce «Pourquoi», jouée en langue des signes, dès aujourd’hui, au Petit théâtre, à Auray. «La compagnie IVT vous invite à découvrir le monde des malentendants. Les acteurs vont ici rentrer dans le quotidien des sourds». La Fête des mains se poursuit samedi, du côté de Brec’h. «On souhaite vraiment ouvrir l’événement vers l’extérieur», invite Michel Irdel. L’après-midi, le foyer Claudie-Dubois accueillera des ateliers de langue des signes, et du sport. Des activités qui doivent permettre aux entendants et aux malentendants de partager et de se rapprocher. L’OCP, l’Olympique-club des personnes malentendantes – qui fête ses 20ans d’existence -, prouvera sur le terrain qu’il n’est pas nécessaire d’être bien entendant pour jouer collectif. Aux dernières nouvelles, aucun joueur de l’équipe de France ne souffre de déficit auditif…

Toujours un manque d’interprètes

Des contes, pour enfants et pour adultes, sous forme de mimes, seront également accessibles aux personnes qui ne connaissent pas la langue des signes. Une manifestation festive qui ne doit pas occulter les problèmes que rencontrent chaque jour les sourds et malentendants, notamment au moment d’effectuer des démarches administratives. Le manque d’interprètes dans le département isole encore une grande partie d’entre eux… Le nombre de personnes sourdes ou malentendantes est estimé à près de 1.500 dans le département.

Pratique
Fête des mains: aujourd’hui théâtre, avec la pièce «Pourquoi» au Petit théâtre, à Auray. 10 € et 5€ aux moins de 12 ans. À suivre, demain: des ateliers de langue des signes, du mime et du sport, à partir de 14h, au foyer Claudie-Dubois, près du site de l’association Gabriel-Deshayes, entre Brec’h et Auray (gratuit). fetemains56@yahoo.fr ou http://assosourds56.free.fr.

Source http://www.letelegramme.com © 25 Juin 2010 à Auray

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.