A la une

Les voyageurs sourds-muets revenaient des… « Nuits sonores »

Le TGV du matin Lyon-Paris a accusé 17 minutes de retard hier en raison d’un arrêt prolongé à la gare de Sathonay-Camp. Les gendarmes de la brigade de Fontaines-sur-Saône ont été appelés sur les lieux, à 8 heures, par le contrôleur du train. Ce dernier avait découvert, cachés dans la cabine de pilotage à l’arrière du convoi, quatre jeunes gens dépourvus de billets. Mais les échanges se sont avérés difficiles, les voyageurs « clandestins » ne communiquant pas. Et pour cause, ils sont affligés de surdité et muets. Aucun gendarme n’étant initié à la langue de signes, les militaires ont dû procéder à un interrogatoire par écrit. Ce qui ne les a pas empêchés de poser les questions d’usage. Les jeunes âgés de 17 à 25 ans se sont révélés être des habitants de la région parisienne. La raison de leur venue à Lyon ? Leur réponse a laissé les gendarmes pantois. Ils avaient tout simplement fait le voyage pour « Les nuits sonores » et un « apéritifant » organisé samedi soir par des sourds-muets à destination de ceux-ci dans le quartier de la Part-Dieu. Une manifestation confirmée par la préfecture selon un officier de la compagnie de Lyon. Au final, les jeunes ont pu reprendre le train. La SNCF se réserverait le droit de porter plainte au civil, en invoquant le retard pris par le train qui est reparti à 8 h 17.

Source : http://www.leprogres.fr © 17 Mai 2010 à SATHONAY-CAMP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.