La main des sourds

Ils sont sensibilisés à la langue des signes

Depuis le début de l’année, 58 élèves du lycée horticole et rural de Varzy bénéficient d’une sensibilisation à la langue des signes. L’initiative sera élargie à la rentrée.

«Regarde-moi », corrige Valérie Oville, professeur de français, tandis qu’une élève explique, en langue des signes, le lieu où elle habite. Un ballet des mains qui signifit “Fourchambault”.

Regarder les personnes malentendantes en face, c’est une des premières choses que les élèves du lycée horticole et rutal privé de Varzy ont appris.

Depuis le début de l’année, cinquante-huit élèves de 1re année BEP Services aux personnes, et 1re année Bac Pro Service en Milieu rural bénéficient d’une sensibilisation à la langue des signes.

L’initiative est venue de Valérie Oville. « Durant les stages, les élèves ont rencontré plusieurs personnes sourdes, qui étaient un peu isolées. » Elle a donc commencé une formation durant l’année scolaire 20082009, qui continue encore aujourd’hui.

L’idée n’est pas n’est pas « d’apprendre la langue des signes, mais de sensibiliser », insiste Valérie Oville. Au terme d’une vingtaine d’heures réparties dans l’année, les élèves doivent « pouvoir se présenter en langue des signes, d’établir un premier contact. » Son nom, son âge, d’où l’on vient. Les élèves ont notamment fait connaissance avec la lecture labiale, l’art d’apprendre à lire sur les lèvres. « L’objectif est de donner envie aux élèves d’aller se former, après leur bac », poursuit Valérie Oville.

Source : http://www.lejdc.fr © 06 Mai 2010 à Clamecy

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.