La main des sourds

Les premières marches de la gloire de Sophie Vouzelaud, qui a présenté son premier film à ses amis

C’est devant une salle de projection comble que Sophie Vouzelaud a présenté son premier film. La jeune femme souhaite mener carrière, elle le peut.

Certes, le rôle est court, mais Sophie Vouzelaud a réussi à relever le défi et a pu démontrer que le talent était bien décidé à faire paire avec la jeune femme.

La grande salle du ciné-bourse a accueilli plus de 200 personnes vendredi soir, des amis, des fans de la jeune miss qui s’est illustrée à l’occasion de la soirée du concours Miss France 2007.

Depuis, Sophie a su montrer qu’une jeune femme sourde pouvait mener carrière avec brio. Les défilés, les publicités, les représentations se sont succédé, et Sophie a toujours su attirer l’attention.

La jeune femme est toujours disponible et ne manque jamais de promouvoir sa ville natale et ceux qui y vivent. C’est pour cette raison que Sophie a souhaité que l’avant première limousine du film “L’amour c’est mieux à deux” ait lieu à Saint-Junien.

Vendredi soir, alors que Dominique Farrugia présentait son film dans l’émission le Grand journal sur Canal plus, les alentours du ciné-bourse étaient pris d’assaut par tous ceux qui aiment Sophie.

Venus de tous les quartiers de la cité mais aussi de Limoges, on notait en effet la présence de très nombreux amis de la maison des sourds ainsi que des animateurs de l’association Handisports de la Haute-Vienne, les fans avaient répondu à l’appel et ne l’ont pas regretté.

Certes, le rôle de Sophie n’est pas le premier. Mais est-il nécessaire de commencer en haut de l’affiche alors que l’on peut aussi grimper peu à peu, mais sûrement les marches de la gloire ? Sophie en tous les cas démontre que même sur un fauteuil roulant, même dans le rôle d’une sourde, elle fait preuve de talent et ne manque pas de charisme sur l’écran.

Dans une comédie enlevée, pleine de rebondissements et magistralement portée par Clovis Cornillac et Manu Payet (il y a du Bedos dans le talent de ce jeune comédien qui se révèle) Sophie apparaît souvent comme un modérateur, qui, du haut de sa chaise roulante est une observatrice avisée.

Tous les gens qui l’aiment le savent, Sophie n’est pas dénuée de talent. La jeune femme croyait que les portes de la gloire lui seraient définitivement closes. Elles s’ouvrent désormais en grand.

Source : http://www.lepopulaire.fr © 02 Mai 2010 à Limoges

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.