A la une

Un capitaine sous silence

L’Union sportive des sourds Argenteuil a remporté en 2009 le championnat de France de football handisport.
Cette équipe reste pourtant méconnue. Coup de projecteur sur Moustapha Boumdil, son capitaine.

1979 : naissance à Gennevilliers 1991 : entre à l’école pour sourds et malentendants d’Asnières 1999 : obtient le BEP d’électromécanicien 2000 : embauché comme technicien de laboratoire 2008/2009 : rejoint l’USS Argenteuil 2009/2010 : devient capitaine d’équipe

Né le 25 août 1979 à Gennevilliers, Moustapha a perdu son ouïe à l’âge de 6 ans. En 2000, il obtient un Bep d’électromécanicien et se fait embaucher comme technicien de laboratoire en métallurgie. Depuis, il mène une vie la plus normale possible. « J’ai appris vite que pour réussir, il faut se battre constamment et partout. » Issu d’une famille de quatre enfants, dont il est l’aîné, il est poussé à prati- quer le judo dès son jeune âge. « Pour mon père, il valait mieux faire du sport que de traîner dans la rue. J’ai commencé avec le judo que j’ai suivi jusqu’à 18 ans, puis j’ai bifurqué vers le foot. » Une véritable bouffée d’oxygène. Avant de faire son entrée dans la sélection des sourds d’Argenteuil, Moustapha Boumdil a prouvé ses qualités de footballeur talentueux au sein  des formations dites « normales ». « J’ai joué dans plusieurs clubs franciliens d’entendants comme le Racing,  Bezons, Vitry-sur-Seine, Epinay-sur-Seine et Puteaux. Dans les vestiaires,  mes relations avec les autres joueurs se passaient généralement bien. Mais sur le terrain du jeu, c’est un peu plus compliqué. J’ai décidé de rejoindre l’Uss Argenteuil depuis deux ans. Je suis devenu capitaine d’équipe depuis le début de cette saison. »En plus du championnat de France, l’équipe de l’Uss Argenteuil est arrivée en 2009 fnaliste de la coupe de France handisport. « Il y a parmi nous sept joueurs qui évoluent au sein de l’équipe de France handisport. Cette année encore, nous sommes sur la bonne voie pour garder le titre de champion de France qui se jouera le 7  juin prochain. Le seul trophée qui nous manque, c’est la coupe de France. Nous espérons l’avoir le 22 mai. » En attendant, les joueurs de l’Uss Argenteuil continuent à mener leurs entraînements ou compétitions, tantôt au stade Auguste-Delaune (Orgemont), tantôt au stade Alain-Mimoun  (près du marché Héloïse). Peut-être y connaîtront-ils leur jour de gloire, huit décennies après leurs glorieux prédécesseurs français, qui furent sacrés champions du monde des sourds en 1924.

Union sportive des sourds Argenteuil
22-26 rue de Picardie
stephane.tuccillo@hp.com

Source : L’Argenteuillais n° 76 © 21 Avril 2010 à Argenteuil

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.