A la une

La dauphine de Miss France atteinte de surdité devient actrice

Première dauphine de l’élection Miss France 2007, la saint-juniaude Sophie Vouzelaud est l’affiche du film “L’amour, c’est mieux à deuxavec Virginie Efira. Le film est programmé en avant-première nationale le 30 avril, au ciné-bourse de St-Junien.

Les handicapés, dans notre société, n’ont jamais le beau rôle. Au théâtre ou au cinéma, on leur donne rarement le premier rôle.
Comment oublier toutefois qu’Emmanuelle Laborit, jeune fille sourde, reçut un Molière pour son interprétation dans “Les enfants du silence” ?

Jusqu’à une période très récente, Sophie Vouzelaud n’osait pas imaginer une seconde qu’elle pourrait un jour se glisser dans la peau d’un personnage de fiction.

Le site Internet de Sophie Vouzelaud, ici.

Toute petite, en feuilletant les magazines, elle ne pouvait s’empêcher de rêver au destin de ces starlettes qui gravissent les marches du palais des festivals, à Cannes. Enfermée dans sa bulle, elle se disait que jamais elle ne pourrait leur ressembler.

Mais après avoir flirté avec la gloire lors de l’élection de Miss France 2007, elle a compris qu’il ne faut jamais perdre espoir.

Aujourd’hui, en effet, elle fait ses premiers pas au cinéma, aux côtés de Clovis Cornillac et Virginie Efira, dans un film co-réalisé par Dominique Farrugia et Arnaud Lemort.

Profitant de cette opportunité, Marc Riffaud, directeur du ciné-bourse, a tout fait pour programmer ” L’amour c’est mieux à deux “, en avant-première nationale, à Saint-Junien.

Le film sera donc projeté sur le grand écran de la ville, le vendredi 30 avril, à 20 h 30.

Il sera suivi d’une discussion entre Sophie Vouzelaud et le public.

Ceux qui ne pourront se déplacer ce soir-là auront l’occasion de voir le film lors de sa sortie, le mercredi 5 mai.

Il y a un an, coup de téléphone de Dominique Farrugia à Sophie. ” Je n’osais pas y croire “, dit-elle. ” Il a insisté pour que je vienne à Paris effectuer un essai pour son prochain film. Une sourde au cinéma! Pour moi, c’était impossible “.

Le réalisateur tenait absolument à voir le rôle de la soeur sourde-muette de Virginie Efira tenu par une vraie sourde-muette.

“On a donc fait passer des essais à pas mal de filles “, raconte -t-il. Et puis je me suis souvenu du passage de Sophie au concours de Miss France. Je l’avais trouvée extrêmement touchante. Je l’ai invitée à passer des essais, et elle s’est révélée la meilleure “.

Dans ce film, Sophie porte le prénom d’Hélène, comme celui de sa maman. On pourrait, là aussi, voir un signe du destin quand on connait le combat mené depuis toujours par Hélène Vouzelaud pour donner à sa fille toutes les chances d’être enfin “comme tout le monde”.

Les spectateurs vont vite constater que Sophie ne fait pas de la figuration. Etonnante de naturel, elle est présente dans plusieurs scènes.

Pour corser la difficulté, la grande Sophie est restée clouée (pour les besoins du film) dans un fauteuil roulant.

Un mois avant le tournage, Sophie a subi un entraînement intensif. Avec une association handisport de Limoges, elle a appris à jouer au basket-ball dans un fauteuil roulant.

Consciente d’avoir vécu une expérience hors du commun, la jeune femme a envie de prolonger son aventure cinématographique.

Même si elle a encore d’autres combats à mener. Le sous-titrage de tous les films, par exemple, pour les personnes sourdes, après le passage au numérique.

Source : http://www.lepopulaire.fr © 28 Avril 2010 à Pays de St-Junien

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.