A la une

Les visites sont compréhensibles pour les sourds et malentendants au musée de Fargniers L’histoire à portée de mains

«J’AVAIS un souvenir d’adolescente, celui d’avoir vu la comédienne Emmanuelle Laborit recevoir son Molière, en 1993, pour Les Enfants du silence, remerciant dans sa langue… » Florence Godefroy, guide au Musée de la Résistance et de la Déportation, à Fargniers, fut sur le coup bouleversée et décida par la suite d’apprendre cette langue des signes.
« J’ai profité pour cela d’une période où j’étais sans emploi, et j’ai suivi une formation, à Paris, pendant dix semaines. »
Une guide expérimentée…

Florence Godefroy n'a pas pratiqué la langue des signes ce week-end au musée. La structure va cependant continuer à communiquer sur cette possibilité qu'elle offre.

Ce samedi après-midi, elle était ainsi toute désignée et prête pour assurer une visite du musée organisée à l’intention des sourds et malentendants dans le cadre des Journées nationales « tourisme et handicap ».
Florence Godefroy, 30 ans, originaire de Quierzy, est guide au musée de la place Carnegie depuis décembre 2008.
Elle a obtenu un BTS de tourisme et fait une formation de guide-interprète. Avant d’arriver en poste à Tergnier, auprès d’Hélène Luisin, directrice du musée, elle a travaillé pendant cinq ans au regroupement de communautés de communes « Pays des Sources et des Vallées », du côté de Noyon.
… et une particularité unique
Elle présente encore aujourd’hui cette particularité d’être la seule guide-conférencière à pratiquer la langue des signes dans la région Picardie.
Comme pour son anglais et son espagnol, elle s’astreint à pratiquer pour maintenir son niveau d’« élocution ».
« Le scouci c’est que je n’ai pas tous les jours l’occasion de le faire pour quelqu’un ! » indique-t-elle.
Ce ne fut pas encore le cas samedi , en effet personne ne s’est présenté pour la visite réservée aux malentendants. « Nous allons continuer à communiquer sur cette spécificité que nous pouvons proposer », commentait Florence.
À noter que le musée farnois est aménagé pour recevoir les personnes handicapées.
L’édifice possède une rampe d’accès pour les fauteuils roulants et un ascenseur pour descendre au niveau -1. Une partie essentielle du bâtiment puisqu’elle est consacrée au souvenir de la Déportation.

Source : http://www.lunion.presse.fr © 29 Mars 2010 à Aisne

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.