Les sourds-muets finissent par parler

Les gendarmes de la brigade d’Orgon ont interpellé le 17 mars cinq personnes prétextant être sourds et muets afin de collecter des fonds auprès de particuliers pour une association imaginaire.

Les cinq personnes, quatre femmes et un homme, d’origine roumaine, qui ont fini par parler aux gendarmes, ont été jugés à Tarascon dans le cadre d’une comparution immédiate pour escroquerie en réunion et condamnés à 15 jours de prison ferme et 4 mois avec sursis. Le groupe aurait sévi à Verquières et Orgon, mais aussi dans le Gard et le Vaucluse.

Source : http://www.laprovence.com © 20 Mars 2010 à Tarascon

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.