La main des sourds

Le verdict a été prononcé lors de la journée nationale du handicapé

Deux sourds-muets condamnés à perpétuité pour homicide volontaire

Le tribunal criminel de Béjaïa vient de condamner à perpétuité deux jeunes sourds-muets pour “homicide volontaire avec préméditation” et “vol qualifié”. Jusque-là, l’information paraît tout à fait ordinaire, mais l’originalité de cette “affaire”, première du genre dans les annales judiciaires, réside dans le fait que la sentence est tombée tel un couperet sur deux jeunes sourds-muets en pleine journée nationale du handicapé. L’avocat de la défense a, d’ailleurs, demandé au président du tribunal de reporter le procès, par respect à cette date symbolique décrétée comme Fête nationale des handicapés.
La demande de Me Fawzi Hamoudi est malheureusement restée lettre morte. Concernant la genèse de cette affaire, les faits remontent à la journée du 22 juin 2009, lorsque deux jeunes sourds-muets, âgés de 19 et 20 ans, firent irruption dans le domicile d’une vieille dame, âgée de 77 ans, habitant seule dans ce paisible village de Fethoune, sur les hauteurs de Chellata, dans la daïra d’Akbou. L’un des deux jeunes handicapés n’est autre que le neveu de la victime.
Selon le rapport de l’enquête établi par les services de la Gendarmerie nationale, les deux sourds-muets avaient assassiné la vieille en lui assénant des coups de poignard au cou, avant de s’emparer de son pactole, estimé à 70 millions de centimes. Après plus de huit mois de détention préventive, les deux prévenus ont comparu devant la cour d’assises qui leur a infligé la prison à vie. S’appuyant sur certaines “anomalies”, telles que l’absence d’interprète lors du procès, notamment pendant la lecture de l’arrêt de l’envoi, pourtant prévu par la loi, l’avocat de la défense a décidé d’introduire un pourvoi en cassation auprès de la Cour suprême.

Source : http://www.liberte-algerie.com © 16 Mars 2010 à Béjaïa

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.