La main des sourds

600 scolaires applaudissent Chlore et Froissements de nuits

Leur compagnie est à Paris mais Bruno Netter et Monica Companys résident à Angers. Bruno est réellement aveugle et Monica était à l’origine sourde et muette. On devine la somme de travail qu’il lui a fallu pour débiter son rôle oralement.

C’est, au May, l’année du handicap. On a donc eu l’idée de faire venir, vendredi, à l’Espace culturel Senghor tous les scolaires du May, de La Jubaudière et de Saint-Léger pour assister à leur spectacle Chlore et Froissements de nuits. Dans un décor complètement dépouillé où seules figurent une échelle et une horloge, sans jeux de lumière ni musique, les deux acteurs ont très vite captivé l’attention.

Aïda est sourde, Rocco est aveugle. Le personnel du collège les a oubliés après une séance de piscine. C’est l’angoisse chez ces deux adolescents ; Aïda voit et pourrait téléphoner, mais n’entend pas. Rocco entend mais ne peut voir les numéros. En s’entraidant, ils vont enfin sortir mais n’arrivent pas à se séparer.

Nos deux jeunes vont bientôt se retrouver dans une forêt où « ils découvrent qu’ils n’ont pas peur de se perdre mais de perdre ceux qu’ils aiment ».

Un spectacle d’une grande poésie. Aïda n’oublie jamais d’utiliser la langue des signes qui lui est familière. L’instant où les deux acteurs ont répondu aux nombreuses questions des enfants n’a pas été le moins émouvant. Les 600 scolaires ont été tenus en haleine.

Source : http://www.ouest-france.fr © 09 Mars 2010 à Angers

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.