La main des sourds

Une jeune sourde bénéficie d’une formation professionnelle inédite

Un centre de formation qui prépare à un brevet professionnel du sport a été créé dans la cité gantière. À cette bonne nouvelle s’ajoute celle de l’effort d’intégration voulu par ses deux animateurs qui accueillent une jeune sourde : une première

C’était une nouvelle acquise depuis quelques mois déjà. Grâce à l’union de deux professionnels des “activités gymniques de la forme et de la force”, un centre de formation aux métiers de la forme a pu être créé dans la ville de Saint-Junien. Cette création habilité par la DRDJS Limousin est un atout pour le bassin et permet à des jeunes, issus de formations sportives ou non, d’acquérir une formation qualifiante qui leur permettra de pouvoir travailler dans un domaine très large d’activités, toutes liées au sport.

Pour Manu Grousseau et Christophe Reynier, les deux professionnels en question, « cette structure a pour mission de former des professeurs de fitness ou de musculation, nous avons le souci de participer au développement du territoire et de permettre la formation de professionnels qui pourront travailler sur la grande région Limousin Poitou Charentes notamment. La Région est l’un des principaux financeurs et la ville de Saint-Junien apporte une aide matérielle non négligeable par le biais de l’association de coordination des actions de solidarité (ACAS). Ainsi, le projet a pu voir le jour. Depuis quelques jours déjà, une première promotion est en phase de positionnement avant que ne débute en mars prochain la formation. Les premiers “élèves” de cette formation semblent particulièrement heureux d’avoir trouvé un nouveau sens à leur vie. « Certains viennent du CREPS, d’autres sont des sportifs qui veulent vivre d’un métier lié à leur passion » soulignent les deux animateurs de cette formation.

Parmi ceux-là, Manu Grousseau et Christophe Reynier n’ont pas hésité à sélectionner Irina Pavlyuk, une jeune femme d’origine russe qui présente en outre la particularité d’être sourde. “Nous nous sommes rendus compte qu’Irina présentait toutes les qualités requises pour participer à cette formation et nous pensons que son handicap n’en est pas un, au contraire, il peut ouvrir les portes des établissements sportifs aux sourds ». La jeune femme témoigne aisément de la difficulté qu’ont les sourds à pouvoir suivre des cours, « ils se sentent rapidement isolés, et sont très vite découragés par la fréquentation d’un établissement de sports et de remise en forme. Ils n’entendent pas les conseils de l’enseignant, même s’il existe un code international pour les cours de Step qui peuvent être donnés en gestuel. On assiste souvent à l’abandon du public sourd qui se désintéresse rapidement ». Et si la jeune femme, âgée de 24 ans à l’intention d’être l’une des clefs qui ouvrira le monde des salles de sports au public sourd, elle est bien convaincue qu’elle pourra aussi donner des cours à un public entendant.

« Ce qui nous a frappés c’est la grande volonté d’Irina, elle est venue passer l’examen d’entrée seule, sans interprètes, et pour nous c’est un véritable défi à relever. Nous savons qu’il y a un véritable besoin pour une population de sourds et malentendants qui se sentent isolés. Notre mission, celle que nous nous sommes fixée en créant ce lieu est de permettre l’insertion de tous, aussi bien de ceux qui veulent changer de vie en accédant à ce diplôme qu’à d’autres, comme Irina qui peuvent faire avancer les choses. Nous sommes sur la bonne voie ». Durant la première phase de positionnement qui précède la formation, Irina peut participer à l’ensemble des cours et conversations grâce aux traductions de Caroline Saux qui appartient à l’Union Régionale des Associations des Parents déficients auditifs. « Irina a appris à signer en russe, elle s’est très rapidement adaptée aux signes français, elle est volontaire et passionnée ». Des propos que la jeune femme corrobore rapidement. On le voit, elle ne craint rien et sera à l’instar de Sophie Vouzelaud une très professionnelle ambassadrice des salles de gym de la région.

Source : http://www.lepopulaire.fr © 25 Février 2010 à Saint-Junien

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.