Labège. Un ouvrier handicapé racketté pendant dix mois

Tribunal. Le garçon de 19 ans est condamné à 18 mois prison.

Depuis le mois de décembre 2008, un habitant de Labège, sourd et muet vivait un vrai calvaire. Sa vie était devenue impossible et la peur son quotidien. Jusqu’au mois d’octobre dernier, où cet homme de 50 ans a réussi enfin, à confier sa souffrance.

Les faits se sont déroulés sur son lieu de travail, aux espaces verts de Labège où ce quinquagénaire travaille depuis plus de vingt ans. Il fait la connaissance de Louis Bruot, 19 ans, qui vit également dans le secteur avec sa mère. Depuis ce jour, le garçon rackettait l’homme, sans cesse, le suivant jusqu’au supermarché où il avait l’habitude de faire ses courses.
500 € pour dédommager de la garde à vue

Le jeune homme s’arrange pour se retrouver seul avec sa victime, il l’attend, « tel un prédateur », souligne le président. Puis, il le conduit jusqu’au distributeur de billets pour se faire remettre de l’argent. Handicapé, l’homme ne peut et ne sait comment se défendre. Au début, le garçon demande de petites sommes : 40 €. Puis il devient vite plus gourmand, 150 ou 200 €. Pour extorquer jusqu’à 500 et même 700 € à sa victime. Le petit manège du jeune homme a duré de décembre 2008 à septembre 2009, où il est placé en garde à vue. Mais il nie tout ! Malgré son handicap, la victime est vigilante et elle inscrit sur ses tickets de retrait la description de l’individu à qui il donne de l’argent.

Pourtant, le 26 octobre, la manipulation recommence. Cette fois-ci, le garçon exige 500 €. « Ce n’est pas moi, c’est quelqu’un qui me demande de faire ça, il me menace ! Si j’ai demandé 500 € c’était pour me dédommager de la garde à vue et de la perquisition que j’ai subies ! » déclare le prévenu à la barre. Il pleure, n’a de cesse de regarder sa mère assise au premier rang en guise de soutien moral, tel « un gamin en perdition » souligne son défenseur Me Laurent Fabiani. Le procureur réclame une peine de deux ans de prison. Le tribunal a retenu la responsabilité du prévenu. Louis a été condamné à deux ans de détention dont six mois avec sursis et mise à l’épreuve.

Source : http://www.ladepeche.fr © 25 Février 2010 à Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.