La main des sourds

« Les maux pour le dire » par le Théâtre du reflet

Vivre le handicap dans le monde ordinaire, parfois si peu adapté à la différence, tel sera le thème le 25 mars prochain de la pièce de théâtre préparée par le Théâtre du reflet, « Les maux pour le dire ». Cette lecture/spectacle a été conçue et mise en scène par Eric Ferrat, directeur la troupe sébastiennaise, à la demande de la Ville dans le cadre du festival Handiclap.

Pour cette pièce, Eric Ferrat a puisé dans les textes de grands auteurs comme Maupassant, Pagnol, ou même Desproges. Il s’est aussi tourné vers des écrivains qui vivent le handicap, comme Jean-Louis Fournier (« Où on va, papa ? »), Emmanuelle Laborit (« Le cri de la mouette ») et Paul Melki (« Journal de bord d’un détraqué moteur »). Le tout ponctué d’extraits du livre-témoignage « Papillon épinglé » de Michel Boutet, où s’expriment avec humour personnes handicapées et soignants. L’humour, même acide et un peu noir, est parfois salvateur.

Pour ce spectacle un peu spécial et destiné à tous, deux versions seront proposées en même temps : la version orale, bien sûr, avec les trois comédiens du Théâtre du reflet (Hélène Gay, Eric Ferrat et Chantal Rigot) ; et la version en langue des signes grâce à la traduction de Karine Bascougnano et Laétitia Tual de l’association TAC (Tout Art est culture). Une passerelle va donc s’ouvrir entre deux mondes, passerelle que le Théâtre du reflet vous invite à traverser.

« Les maux pour le dire », par le Théâtre du reflet, jeudi 25 mars, 20 h, l’Embarcadère. Réservation possible dès maintenant au 02 40 80 86 05 (ou sur www.saintsebastien.fr). Tarif unique : 10 €.

Source : http://www.ouest-france.fr © 20 Février 2010 à Saint-Sébastien-sur-Loire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.