La main des sourds

Traduction en langage des signes pour quatre étudiants argoviens

Pour la première fois en Suisse, quatre jeunes sourds bénéficient des services d’interprètes en langage des signes afin de passer leur maturité. L’assurance-invalidité couvre les coûts engendrés par ce projet-pilote national entamé à Aarau.

L’expérience durera un semestre au sein d’une école de maturité pour adultes, explique la Fédération suisse des sourds. Pendant ce temps, les étudiants concernés suivront le cours de base avec leurs camarades concernés avant de passer l’examen d’entrée en vue de la suite du cursus.
L’AI décidera alors si elle finance la traduction simultanée pour l’ensemble des six semestres de préparation à la maturité. La FSS qualifie la démarche de “pas important dans la bonne direction”. Enfants et jeunes sourds n’ont souvent pas la possibilité de suivre des cours parlés et se voient ainsi refuser “l’accès à une offre de formation correspondant à leur niveau d’intelligence”.

Source : www.sda-ats.ch © 17 Février 2010 à Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.