Expédition mixte sourds-entendants au Spitzberg: une aventure militante

0

D’un pôle à l’autre… L’association « Les Montagnes du Silence » qui avait conduit en 2005 une expédition mixte de sourds et entendants aux confins de l’Antarctique en Géorgie du Sud, réitère en 2010 cette aventure militante d’intégration, mais cette fois au Spitzberg dans le cercle polaire arctique.

D’un pôle à l’autre… L’association « Les Montagnes du Silence » qui avait conduit en 2005 une expédition mixte de sourds et entendants aux confins de l’Antarctique en Géorgie du Sud, réitère en 2010 cette aventure militante d’intégration, mais cette fois au Spitzberg dans le cercle polaire arctique.

Cette nouvelle expédition aurait dû se tenir en 2009, mais avait dû être ajournée, son budget n’ayant pu être bouclé en raison de la crise financière.

Créée en 2003 par le jurassien sourd de 51 ans Daniel Buffard, l’association « Les Montagnes du Silence » est destinée à « créer des passerelles entre le monde des sourds et des entendants au travers d’aventures humaines et sportives +engagées+ ».

« Démontrer que les créatures du monde du silence peuvent sortir de leur isolement, échanger, partager, vibrer à l’unisson de leurs semblables entendants, tel est notre credo, notre combat », souligne Daniel Buffard qui conduira du 29 avril au 4 juin prochain ce nouveau trek dans la plus grande île de l’archipel du Svalbard (Norvège).

L’équipe de sept sourds (quatre hommes et trois femmes) originaires de Savoie, du Rhône, du Jura, de la Haute-Garonne et de Paris, sera accompagnée par sept entendants (guides norvégiens, interprètes de la langue des signes).

Cette nouvelle expédition est deux fois plus importante, en temps et en distance, que la précédente en Géorgie du Sud. « Il y a cinq ans, (cette aventure mixte sourds-entendants était inédite), nous avons allumé une étincelle pour l’intégration. Cette fois, nous allumons le feu », dit le chef d’expédition.

Au départ de Longyearbyen, la capitale du Spitzberg (montagne pointue) par 78° Nord, la colonne d’aventuriers du silence, en totale autonomie, va parcourir 600 km à skis et en traîneaux à chiens dans l’immensité glacée, territoire des ours polaires et des renards blancs. Ils envisagent aussi d’escalader l’un des plus hauts sommets de l’île, le Mont Newton (1.717 m d’altitude).

Cette nouvelle expédition est deux fois plus importante, en temps et en distance, que la précédente en Géorgie du Sud. « Il y a cinq ans, (cette aventure mixte sourds-entendants était inédite), nous avons allumé une étincelle pour l’intégration. Cette fois, nous allumons le feu », dit le chef d’expédition.

« La langue des signes est maintenant officiellement reconnue. Mais il faut aller plus loin, créer des classes bilingues (français-langue des signes) partout en France. Pour le moment, nous sommes loin du compte », estime-t-il.

Plus de 5 millions de Français (8% de la population) sont atteints de surdité, un handicap qui regroupe toutes les formes de déficience auditive. Une centaine de milliers souffrent de surdité profonde. Le taux d’illétrisme atteint le chiffre astronomique de 70%.

Fort du succès de leur première expédition auprès des jeunes sourds, l’expédition « Svalbard 2010 » a mis au point un programme pédagogique avec plusieurs classes pilotes bilingues à Toulouse, Poitiers et Massy dans l’Essonne.

« En association avec le principal portail internet destiné aux sourds, Websourd, les enfants pourront suivre notre périple avec des cartes interactives, un journal de bord vidéo en langue des signes et aussi deux visioconférences depuis la base scientifique franco-allemande de Ny-Alesund au Spitzberg. Dans leurs classes, ils seront eux aussi dans l’aventure », souligne Daniel Buffard.

« Combattre l’illétrisme, éveiller l’envie d’étudier, démontrer la nécessité du développement de la langue des signes, voila pourquoi nous allons affronter le grand nord », assure-t-il.

Source : http://www.france24.com AFP © 06 Février 2010

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.