A la une

Travailleur, handicapé, viré

Stéphane est sourd et vient d’être licencié. Il estime que c’est dû à son handicap. Audience aux Prud’hommes.

Les mauvaises nouvelles arrivent toujours au mauvais moment. Isabelle et Stéphane viennent d’en faire l’expérience. Un lundi, ce dernier avait posé une semaine de congé pour partir en croisière avec sa femme. Et son patron avait dit oui. Chouette ! Mais le lendemain, Stéphane recevait une lettre de convocation à un entretien préalable de licenciement. Patatras… Stéphane est sourd de naissance, reconnu comme travailleur handicapé et il lit très bien sur les lèvres. Sa femme, qui entend comme tout un chacun, l’aide à se faire comprendre. « Tous les sourds que l’on rencontre sont mis à l’écart et ont du coup tendance à rester entre eux », remarque la très dynamique Isabelle. Le couple en est sûr, si Stéphane a été licencié, c’est bien parce qu’il est sourd. Ils ont décidé de contester le licenciement économique. « Tout se passait bien dans cette entreprise où il a été embauché comme opérateur PAO. Il communiquait bien et on ne lui avait, jusque-là, rien reproché », souligne Isabelle. Lors de l’audience devant le conseil des Prud’hommes de Paris, l’ambiance est parfois surréaliste. L’un des juges finit par s’intéresser à Stéphane : « Veut-il communiquer ou s’expliquer ? » Pas facile, puisqu’aucun traducteur en langue des signes n’est présent dans la salle. Sa femme pourrait aider, mais personne ne le lui demande. Alors que le chef d’entreprise a tout le loisir de se justifier, Stéphane – celui qui pourrait le mieux parler de son travail – se tait et tente de suivre les débats. L’avocate de l’entreprise ronge son frein pendant que celle de Stéphane expose ses arguments et exploite les failles du dossier : Stéphane n’était pas le dernier salarié arrivé dans l’entreprise. Elle rappelle que chez les travailleurs handicapés, le taux de chômage est de 17 %. Pour les personnes sourdes, la discrimination atteint tous les domaines. « Par exemple, il ne regarde presque jamais la télé, puisqu’il n’y a jamais de sous-titres. Heureusement, il existe les DVD, qui en proposent. Nous avons de même fait une croix sur le cinéma », raconte Isabelle, qui tient du coup à rendre hommage au comédien Jamel Debbouze, le seul à sous-titrer ses spectacles. Évoquant son quotidien, Stéphane reconnaît que les services publics sont plutôt bien équipés pour les personnes sourdes. Plus d’un mois après l’audience, le couple attend avec impatience la décision du conseil des Prud’hommes. Verdict : aucun ! Il y a eu égalité parmi les quatre juges : il faudra donc attendre une audience de départage, qui n’aura lieu que dans 11 mois.

————————————————————————————————————————————————–

La langue des signes oubliée par la justice
Il n’y a quasiment plus d’interprètes en langue des signes dans les procédures judiciaires concernant des personnes sourdes. “Nous avons écrit, avec d’autres structures, une lettre à la Chancellerie pour expliquer pourquoi nous ne pouvions plus intervenir”, explique Noémie Vandenbroucque, directrice de l’Aris, l’Association régionale pour l’intégration des sourds, située dans le 13e arrondissement de Paris. La responsable détaille : “Un interprète est payé seulement 18,40 euros de l’heure pour se déplacer lors d’un rendu de décision, qui dure moins de 30 minutes. Il ne touche que 9,20 euros alors que, avec le déplacement, cela peut lui prendre la matinée ! De plus, beaucoup de procédures n’ont tout simplement jamais été réglées.” Les conséquences sont dramatiques, dans les affaires familiales par exemple : certaines personnes constatent qu’on leur retire leur enfant, sans comprendre pourquoi ni comment ils pourront le récupérer un jour.

Source : http://www.secourspopulaire.fr © Janvier 2010 à Paris

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.