A la une

Chartres : des signes pour parler à son bébé

L’association chartraine Taouret maternage proposait samedi un atelier découverte sur la langue des signes. Une méthode utile pour communiquer avec les bébés qui ne parlent pas encore.

La langue des signes n’est pas réservée aux personnes sourdes. Elle permet aussi de communiquer avec les bébés qui ne savent pas encore parler.
Cette utilisation, une quinzaine de parents sont venus la découvrir samedi après-midi à l’occasion d’un atelier organisé par l’association chartraine Taouret maternage dans la salle D3 des abbayes Saint-Brice. «Deux fois par mois, le samedi à 16 heures, nous proposons des rencontres autour de thèmes éducatifs, a expliqué Aurore Morel, chargée de la communication de l’association. On peut parler du portage des bébés, des couches lavables, bref de tout ce qui permet une éducation plus respectueuse. En mars, nous organiserons également un atelier de premier secours pédiatrique.»
Cofondatrice et ancienne présidente de Taouret maternage, Alicia Bigot a animé samedi la séance découverte du langage des signes. Cette assistante maternelle installée à Theuville s’est intéressée il y a quelques années à ce concept venu des Etats-Unis et qui consiste donc à utiliser les signes pour communiquer avec des bébés même entendants. «Avant qu’il ne sache parler, un enfant ne peut se faire comprendre qu’en criant, a expliqué Alicia Bigot. Mais vers l’âge de neuf mois, il sait faire des gestes : les marionnettes, au revoir… La langue des signes peut alors être utile.» Une expérience menée dans une crèche a consisté à apprendre aux bébés une dizaine de signes différents ; le niveau sonore a ensuite sensiblement baissé. «Avec cette méthode, les parents peuvent aussi se sentir moins désemparés face aux cris de leurs enfants, a indiqué Alicia Bigot. Le bébé peut arriver à se faire comprendre par geste même si celui-ci n’est pas toujours parfaitement reproduit.»
Ne jamais forcer l’enfant
L’animatrice a rassuré les parents : la langue des signes ne retarde pas l’apprentissage de la parole. «Elle permet au contraire de mieux assimiler les mots, a-t-elle précisé. Quand on signe, on est obligé de regarder l’enfant et on articule mieux.» Car chaque geste doit être accompagné de la prononciation du mot adéquat : «doudou», «biberon», «eau», «gâteau» ou bien «encore», un signe bien utile aux bébés pour exprimer leurs besoins. Lorsque l’enfant commence à parler, il abandonne alors spontanément le langage gestuel. «La parole n’arrive que vers 18 mois, a rappelé Alicia Bigot. On peut communiquer avec son bébé par signes dès la naissance mais il ne commencera à répondre que vers 9 mois. Il faut seulement respecter quelques règles : toujours parler en signant et ne jamais forcer l’enfant à reproduire ces signes.»
A travers des sessions de sixances ludiques (49 ¤ pour un enfant), Alicia Bigot propose aux parents et à leurs bébés d’apprendre près de 160 signes abordant différents thèmes : la nourriture, la toilette, les animaux et les personnes, les émotions, etc. L’animatrice a enseigné quelques rudiments samedi aux parents présents, qui se sont rapidement prêté au jeu. Maman d’une petite Hortense de 15 mois, Emilie, une habitante du Coudray, est prête à poursuivre l’expérience. «Comme je garde ma fille à la maison, cela va lui permettre de rencontrer d’autres enfants, a-t-elle confié. Le langage des signes me semble aussi très bien pour communiquer avec elle. Au départ, on se sent un peu ridicule mais je crois qu’on peut faire cet effort pour le bien de nos enfants”.
Source : http://www.lechorepublicain.fr © 18 Janvier 2010 à Chartres
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.