La main des sourds

Le Père Noël aux côtés des sourds-muets d’« Ephata »

L’association « L’espoir renaît » a organisé, le jeudi 24 décembre 2009, un arbre de Noël au profit des élèves de l’école primaire privée « Ephata » pour les sourds-muets de Bobo-Dioulasso. Mobilisés pour la circonstance au sein de la grande mission catholique où se trouve leur établissement, les bénéficiaires, accompagnés de leurs parents, ont vécu de « bons » moments à la veille de Noël.

Les élèves d’ « Ephata » (ils sont au nombre de 66) ont mangé, bu, chanté et dansé avec le Père Noël, en l’occurrence un membre de l’association déguisé pour l’occasion. Mieux, ils ont reçu de celui-ci de nombreux cadeaux (bonbons, biscuits…) et des fournitures scolaires.

Toute chose qui a visiblement plu à la présidente de l’association « L’espoir renaît », Josiane Sanou/Bassila, « heureuse » de vivre ces moments en compagnie des élèves sourds-muets. « L’enfant handicapé ayant les mêmes droits que les autres, il était un devoir pour nous d’organiser cet arbre de Noël afin de manifester notre solidarité et apporter la joie dans les coeurs des élèves sourds-muets d’Ephata », a-t-elle argué pour justifier la tenue de l’activité.

Comblée de voir les sourds-muets s’égayer, la représentante de la fondatrice d’ « Ephata », Nathalie Palé a soutenu : « Nous sommes contents de l’initiative de l’association L’espoir renaît qui, à travers cet arbre de Noël, fait revivre nos pensionnaires, très souvent oubliés de la société ».

Et de poursuivre : « J’invite d’autres structures à en faire autant. Aussi, je lance un appel aux bonnes volontés afin qu’elles viennent en aide aux parents des sourds-muets qui ont de sérieux problèmes pour payer la scolarité de leurs enfants ».

Portée sur les fonts baptismaux dans les années 1990, l’école « Ephata » compte six classes (du CP1 au CM2) et sept enseignants qui utilisent le langage des signes pour dispenser les cours. Sur les 66 élèves de l’établissement, trois seront candidats à la session 2010 de l’examen du Certificat d’études primaires (CEP). Créée en février 2009, l’association « L’Espoir renaît » a changé un tant soit peu l’atmosphère à « Ephata », le temps de l’arbre de Noël. Cette structure a pour, entre autres objectifs, la promotion du bien-être de la femme, de l’enfant et de la famille et la lutte contre la pauvreté.

Source : http://fr.allafrica.com © 29 Décembre 2009 à Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.