Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

La langue des signes pour dialoguer

Pas facile de communiquer quand on n’entend pas ou très mal. Pour y remédier, la Maison départementale de l’autonomie a pris l’initiative de former ses agents d’accueil à la langue des signes.

Fabien Géret (au milieu) est agent des services généraux à l’association Gabriel-Deshayes et assure des missions de formation en milieu extérieur.

La Maison départementale de l’autonomie (MDA) est un lieu unique pour aider, informer et orienter les personnes handicapées. Parmi elles, des malentendants et sourds profonds qui n’osent pas toujours franchir la porte de cette structure qui leur est pourtant dédiée. Mercredi après-midi, Fabien Géret, sourd profond et formateur à l’association Gabriel-Deshayes, enseignait les rudiments de la langue des signes aux quatre agents de la MDA.

Assurer l’interface

«Il ne s’agit pas de rendre nos agents experts mais de leur permettre de recevoir le public malentendant profond», précise Cécile Conan, directrice adjointe de la MDA et responsable du plan de formation. Sur les 4.000 personnes qui fréquentent la MDA chaque année, environ 400 d’entre elles souffrent de problèmes auditifs. Une proportion plutôt modeste mais qui justifie la démarche: «Il est important d’aller vers leur monde», insiste Cécile Conan. La formation se ventile en deux temps. Après un premier module de dix heures l’an passé, place donc au second module. «C’est pas évident de mettre en pratique et surtout, on perd très vite quand on n’est pas sollicité», regrette une participante en suggérant la mise en place de «séances de rappel».

Mettre en confiance

Tous saluent les qualités de leur formateur, Fabien: «Il est pédagogue et très expressif». Côté public malentendant, les retours sont très positifs. «Un personnel formé rassure et incite à faire la démarche», assure Philippe Schabaillie, directeur général de l’association Gabriel-Deshayes. Implantée à Auray, cette dernière propose trois types de prise en charge: un foyer d’hébergement et de vie, un foyer médicalisé et un centre d’aide par le travail. «Nous allons développer l’accompagnement en milieu extérieur pour favoriser l’insertion des malentendants», poursuit le directeur. D’où le partenariat avec la MDA.

Contact Maison départementale de l’autonomie, tel.02.97.62.74.74.

Source : http://www.letelegramme.com © 05 Décembre 2009 à Vannes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Pour débloquer Sourds.net dans votre bloqueur, il vous suffit de :

> Cliquer sur l\\\'icone de votre bloqueur de pub en haut de votre navigateur

> Puis cliquer sur le bouton de désactivation

Rafraîchir