La main des sourds

L’hypothèse du silence

Non, ce n’est pas à propos de la grippe A. Il y a trois jours, pendant que l’Algérie de l’intérieur cherchait les vaccins d’importation contre les maladies importées, Saïd Barkat, ministre de la Santé, demandait à tous les participants aux assises de la surdité, qui se tiennent actuellement à Annaba, « des recommandations pour initier un plan national de prise en charge de la surdité ». On l’a donc appris à l’occasion, il y a beaucoup de sourds en Algérie, c’est-à-dire des gens qui vivent dans un monde très silencieux où l’explosion d’une bombe, la maladresse orale d’un ministre ou le son d’une famille qui se déchire n’arrive pas à leur cerveau.

A première vue, un sourd est un allié du régime en ce sens qu’il n’entend rien de ce qui se passe et regarde sur l’ENTV les images plates défiler à longueur de journée, des tableaux très orientalistes qui expliquent sans un mot qu’il ne se passe rien d’anormal sur une terre pleine de soleil qui se porte très bien. Pourtant, à seconde vue, les aveugles et les muets sont aussi des alliés objectifs du régime puisqu’ils ne voient rien et ne disent rien. Alors, pourquoi des assises sur la surdité et pas sur l’aveuglerie et la muettude ? Peut-être parce que les sourds doivent entendre le discours lénifiant du régime sans voir la réalité (aveugle) et sans pouvoir y porter la plus petite des contradictions (muet).

Ce raisonnement pourrait tenir pour une raison bien simple : Annaba étant la capitale des harraga, y a-t-il un lien sur la tenue de ces assises sur la surdité et la nature de cette ville de l’Est où 1 jeune sur 3 a tenté l’aventure de l’exil clandestin, 2 jeunes sur 3 rêvent de partir et 3 jeunes sur 3 n’ont pas envie de devenir sourds ? Questionné sur cette coïncidence, le ministre n’aurait pas répondu. Questionné sur son silence, le Premier ministre a donné l’exemple de l’Egypte. On ne parle pas à un sourd.

Source : http://www.elwatan.com © 07 Décembre 2009 à Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.