Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Sophie Vouzelaud, une miss en colère

Depuis trois ans, Sophie Vouzelaud n’a jamais été invitée à l’élection de miss France. Elle pense que handicap et prime time ne font pas bon ménage.

Sophie Vouzelaud ne regardera pas demain l’élection de Miss France à la télévision. Elle ne sera pas non plus au palais Nikaia de Nice où se déroulera le show. Elle n’y a pas été invitée.

Depuis son accession au titre de première dauphine de Miss France, un jour de décembre 2006, au Futuroscope de Poitiers, la belle n’a jamais été conviée à la grand-messe des miss. « J’ai de très bons rapports avec Geneviève et Xavier de Fontenay. Beaucoup moins avec la société Miss France dirigée par Sylvie Teillier », confie la Saint-Juniaude.

Selon la jeune femme, la société Miss France n’a pas tenu certaines promesses. « Cela fait trois ans que l’on me dit que ce serait formidable que je fasse partie du jury le jour où Jean-Luc Reichmann en fera lui-même partie. Jean-Luc Reichmann est un ami. Il est sensibilisé à mon handicap parce que sa soeur cadette est sourde. Cette année, il est dans le jury et on ne m’a pas appelée », confie la Haut-Viennoise, malentendante de naissance.

Pourquoi ? L’ex-première dauphine a son idée sur la question. « J’ai l’impression que l’on n’a pas envie de voir une sourde et son interprète à une heure de grande écoute. À part ça, je ne vois pas. J’ai le sentiment de n’avoir commis aucune faute ». Déçue, Sophie Vouzelaud l’est d’autant plus que, pour la première fois dans l’histoire de l’élection de Miss France, le titre sera attribué non pas par le jury de « people » réunis sur le plateau mais par le public.

« J’ai la faiblesse de penser que j’y suis un peu pour quelque chose. Si, en 2006, le public avait voté en dernier ressort, je pense que j’aurais été élue. Je le ressens auprès de tous les gens que je rencontre et à travers les milliers de SMS que j’ai reçus ».

Que l’on ne s’y trompe pas. La jeune femme ne cultive aucune rancoeur. « Je sais ce que je dois à ce concours. Il m’a permis de défendre mes idées, ma cause. Au fond de moi, peu m’importe de ne pas aller sur ce plateau télé. Ma déception est plus sur le fond que sur la forme ».

Elle n’a effectivement pas besoin de cela. Son emploi du temps est bien rempli. Ambassadrice pour l’association Handicap et emploi au Crédit agricole et chez Samsung, elle vient de tourner aux côtés de Clovis Cornillac dans le dernier film de Dominique Farrugia, L’amour, c’est mieux à deux. On pourrait aussi voir la belle mannequin dans la prochaine édition de l’émission de télé-réalité La ferme célébrité.

Source : http://www.lepopulaire.fr © 05 Décembre 2009 à Limoges

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.