La main des sourds

Le ministre de l’Éducation ne vient plus

Luc Chatel devait visiter demain des établissements du Mans, qui accueillent des élèves malentendants. C’est annulé.

Officiellement, c’est pour cause « d’agenda trop chargé » que Luc Chatel annule sa visite prévue, ce jeudi matin, au Mans. Le ministre de l’Éducation avait pris prétexte de la journée internationale des personnes handicapées pour se rendre dans trois établissements du quartier Saint-Pavin au Mans. Les écoles maternelle Julien-Pesche et primaire Marceau, ainsi que le collège voisin Ambroise-Paré ont la particularité d’être un pôle de référence pour la scolarisation des enfants déficients auditifs.Finalement, le ministre renonce. Son cabinet évoque « une possible réunion à Matignon, ce jeudi matin, consacrée à la vaccination contre la grippe A ». Dommage. Car le ministre était attendu. Par une partie des enseignants et des parents d’élèves de l’école qui appelaient à un rassemblement contre sa politique. Du classique.

En revanche, les auxiliaires de vie scolaire (AVS), ces emplois précaires directement au contact des enfants handicapés et indispensables à leur scolarisation, comptaient bien plaider leur cause : décrocher un « vrai » contrat. À l’image de cette jeune AVS qui a financé avec son propre argent une formation à la prise en charge des enfants sourds.

Surtout, le collectif des parents d’enfants sourds des trois établissements, après l’annonce de la visite, avait envoyé un courrier au ministre dans lequel ils s’étonnaient de ne pas être conviés à la visite consacrée à leurs propres enfants. Eux aussi auraient bien aimé exposer « la nécessité de professionnaliser les AVS avec un niveau suffisant en langue des signes » et celle de « titulariser l’unique enseignant en langue des signes » qui oeuvrent sur les trois établissements.

Source : http://www.lemans.maville.com © 02 Décembre 2009 à Le mans

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.