La main des sourds

Sourd et citoyen : la colère de J-L. Michaud

Pas d’interprète pour la réunion sur les nouveaux services pour personnes handicapées : Jean-Louis Michaud, miîitant au sein de l’ASAEPL (Amicale des sourds anciens élèves de Poitiers Larnay) n’en est pas revenu. Dans un courrier adressé à Centre Presse, il explique sa « colère et sa révolte » quand, le 19 octobre dernier, il a tenté d’assister à upe réunion organisée par la maison départementale des personnes handicapées, consacrée à quatre services et notamment à Diapasom pour les personnes sourdes et malentendantes.

Discrimination
Pour expliquer ce nouveau service, aucun interprète n’était prévu, d’ailleurs aucun sourd n’était là,mis à part Jean-Louis Michaud et son épouse.Il a quitté la salle après avoir manifesté sa colère devant l’assemblée : «Tout le monde nous a regardé avec stupeur ! » écrit-il dans un courrier également adressé au président du conseil général de la Vienne. Ce militant de l’accessibilité n’a pas compris pourquoi les représentants associatifs sourds et un interprète n’avaient pas été invités et accuse le directeur de la MDPH de ne pas avoir respecté « la vie démocratique et la citoyenneté envers les personnes sourdes. N’est-ce respect de la loi de 2005 ?» Il demande que les personnes sourdes et sourdes-aveugles soient invitées et présentes aa sein de la commission sur les droits et l’autonomie des personnes handicapées.

Source : http://www.centre-presse.fr © 04 Novembre 2009 à Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.