A la une

Un fax contre l’isolement

Pour faciliter l’accès des personnes sourdes et malentendantes du Morbihan aux numéros d’urgence, le CHBA a développé un système de télécopie d’urgence.

Le nouveau dispositif, qui sera mis en place mi-novembre, a été dévoilé, hier matin, au Centre Gabriel-Deshayes, devant une centaine de personnes. Présentation avec Laurent Bouchardon, directeur-adjoint du Centre hospitalier Bretagne Atlantique (CHBA).

Est-ce la multiplication d’appels de détresse «non reçus» par les secours qui a motivé la mise en place de ce nouveau dispositif dans le Morbihan?
Nous n’avons pas eu énormément d’incidents à signaler, mais quelques cas ont posé problème. Le personnel soignant du CHBA a ainsi été confronté à un accident: de nuit, un malentendant avait laissé un message pour signaler que sa femme allait accoucher. Plusieurs heures s’étaient écoulées avant la découverte de ce message. Fort heureusement, quand les secours sont arrivés, la maman se portait bien, et le bébé aussi. Mais ce dispositif doit permettre d’éviter ce type de situation.

À qui s’adresse-t-il?
Nous avons rédigé ce modèle de télécopie à l’usage exclusif des personnes sourdes et malentendantes. Le but est de leur permettre de saisir, en cas d’urgence, le centre 15 au moyen d’un simple fax envoyé depuis leur domicile et arrivant sur un poste dédié en salle de régulation. Le document est à préremplir, afin d’éviter de le faire dans une situation de panique. Il comprend des illustrations à compléter, par exemple pour localiser le lieu de la douleur. Il permet ainsi de cibler au mieux les points sur lesquels les opérateurs ont besoin de précisions.

Est-ce une première en Bretagne?
Non, le département de l’Ille-et-Vilaine l’utilise déjà. Ce travail de rédaction d’un modèle de télécopie a été réalisé avec le concours de l’Unité Régionale d’Accueil et de Soins pour personnes sourdes et malentendantes du CHU de Rennes, et le soutien de la Maison départementale de l’autonomie et de l’association Gabriel Deshayes, spécialisée dans le suivi des déficients auditifs. Le Service Départemental d’Incendie et de Secours du Morbihan s’est également associé à cette démarche, s’agissant de la réception de ses propres appels (CTA CODIS).

Les malentendants ne disposant pas de fax et n’ayant pas les moyens de s’en acheter un seront-ils oubliés?
Non, ils pourront disposer d’aides au niveau social, via la Maison départementale de l’autonomie

Pratique Maison départementale de l’autonomie, rue Ella Maillart, parc d’activité de Laroiseau à Vannes. Tél.02.97.62.74.74. Centre Gabriel-Deshayes, à Brec’h. Rens. au 02.97.56.59.07. ou www.deshayes.asso.fr.

Source : http://www.letelegramme.com © 04 Octobre 2009 à Auray

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.