Trois journées pour parler des sourds

1

Accessibilité, insertion professionnelle et communication sont au programme des journées mondiales des sourds qui débutent aujourd’hui et durent jusqu’à samedi.

Sylviane Delacroix, adjointe aux personnes handicapées et Jean-Pierre Dupont, du CFLS.
Sylviane Delacroix, adjointe aux personnes handicapées et Jean-Pierre Dupont, du CFLS.

Parce que c’est un handicap invisible. Parce qu’ils sont souvent oubliés dans la société, voire mis de côté. Parce qu’il faut communiquer pour améliorer les choses. Si les journées mondiales des sourds sont organisées, c’est pour toutes ces raisons. Le Centre de formation à la langue des signes (CFLS) de Lille propose donc pendant trois jours exposition et conférences, autour de la surdité, avec un accent mis cette année sur la question de l’égalité des chances.
Et à écouter Jean-Pierre Dupont, le responsable en communication du centre, il y a encore du travail. « Entre une personne sourde et une personne avec un léger handicap, on choisit toujours d’embaucher la seconde, déplore-t-il. Cela coûte trop cher de payer un interprète ! On est citoyen comme tout le monde, on peut travailler, on peut tout faire comme tout le monde ! » Ou presque. Car, mal pris en compte, le handicap devient vite une barrière à certaines actions de la vie quotidienne. Pour Jean-Pierre Dupont, la priorité serait de permettre aux personnes sourdes de pouvoir appeler des secours en cas de besoin : pompiers et police n’ont pas encore de ligne SMS pour permettre de mieux communiquer.

À la mairie de Lille, on se félicite de certaines initiatives, tout en promettant de poursuivre les efforts. « Plusieurs dispositifs sont en place, explique Sylviane Delacroix, adjointe aux personnes handicapées. Le conseil municipal est traduit en langue des signes, avec le « Websourd », il y a un relais informatique… » Pour le reste, il faudra attendre, et le CFLS est donc là pour répondre aux questions, former, sensibiliser autour du handicap. Les journées mondiales sont ouvertes à tous.

Source : http://www.nordeclair.fr © 24 Septembre 2009 à Lille

1 COMMENT

  1. Bonjour à tous, j’ai decouvert il y a peu de temps un appareil que je me suis empressé de le faire decouvrir à mon voisin SEBASTIEN qui est

    sourd.Il a trouvé cet objet très interéssant et d’une qualité d’image largement supérieure à sa webcam ce qui permet une communication parfaite en langage des signes. Le nom de cet appareil est : videophone ou visiophone HD . L’inconvenient c’est qu’il n’est pas en vente en magasin.

    N’hesitez à me contacter si vous souhaitez avoir plus d’info cordialement

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.