« Dur de ne pas siffler »

0

Bruno Catarinichia arbitrait, samedi, son deuxième match officiel du championnat des sourds. Avec un foulard rouge à agiter pour signaler les fautes au lieu d’un sifflet. Commentaire : « Dur, c’est très dur. C’est déstabilisant de ne pas siffler. De ne pas parler pour expliquer ses décisions. Il faut essayer de se faire comprendre avec leur style. » Avec les arbitres de touche, Bruno Catarinichia officie habituellement en première division de district. En termes d’engagement, les footballeurs malentendants semblent plus respectueux de leurs adversaires. Mais les contestations des décisions d’arbitrage restent communes et parfois même… bruyantes.

Source : http://www.midilibre.com © 05 Octobre 2009 à Montpeiller

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.