Le Geste et la parole forme sourds et entendants

0

L’association Le Geste et la parole fera le point sur son avenir demain soir (18 h 30), lors de son assemblée générale, à la maison des associations, rue Neuve-Bourg-l’Abbé.

Véronique Fourmeaux, présidente de l'association Le Geste et la parole, un projet qui lui tient à coeur.
Véronique Fourmeaux, présidente de l’association Le Geste et la parole, un projet qui lui tient à coeur.

Entretien

Véronique Fourmeaux, 52 ans, présidente fondatrice de l’association Le Geste et la parole.

Quel est l’objectif de l’association Le Geste et la parole ?

Créée en 1999, notre association, après des actions de sensibilisation à la surdité, a mis en place des formations à la Langue des signes française (LSF) dès 2004. Depuis, notre activité n’a cessé d’évoluer. Le conseil d’administration a autant de membres sourds qu’entendants. Deux enseignantes sourdes, salariées de l’association, assurent les formations.

Vous traversez une période difficile, expliquez-nous pourquoi.

Nous connaissons un problème financier. C’est la première année, où il y a un déséquilibre entre le nombre de particuliers et le nombre de conventions. Nous avons beaucoup d’inscriptions, mais de plus en plus de contrats sont passés avec des conventions territoriales ou privées. Or, eux sont payables à la fin de l’année : entre janvier et juin, on n’a rien. En attendant, on fait comment ? Cela explique notre fragilisation : on se développe de plus en plus et en même temps, on connaît davantage de difficultés.

L’arrivée d’une option LSF au bac pourrait aussi se présenter comme une menace pour vous ?

La LSF est reconnue comme langue officielle depuis 2005. Bientôt, en 2010-2011, elle sera proposée en option au baccalauréat. Et, les formateurs expérimentés comme ceux de notre association, ne pourront pas intervenir dans les établissements scolaires. Tout ça parce que nous n’avons pas les diplômes exigés. Je suis un peu amère, car nous avons su créer un projet et des emplois. Et pour toutes ces raisons, nous sommes menacés. Nous existons localement, sommes particulièrement bien implantés et avons démontré un savoir-faire. Ce serait dommage que l’on disparaisse. La langue des signes exige des compétences poussées : nos formateurs les ont.

Quels types de formations propose Le Geste et la parole ?

Nous sommes l’un des seuls centres en France à proposer plusieurs formules.

Les cours se déroulent sur une année scolaire ou pendant les vacances pour les stages intensifs. Soit deux heures ou six heures par semaine, ou encore trente heures en ce qui concerne les stages intensifs.

Il faut suivre environ 240 heures de cours pour commencer à être à l’aise. En 2008-2009, 93 particuliers ont suivi des cours en moyenne deux heures par semaine. Et plus de 120 personnes, dans le cadre de conventions.

Comment se déroulent les cours avec deux formateurs sourds et des stagiaires aussi bien sourds qu’entendants ?

En silence. Cela oblige l’entendant à se mettre dans la peau d’un sourd, tout comme cela crée une passerelle entre le monde des sourds et celui des entendants : l’objectif de notre association. Une langue, même la LSF, se diffuse, se partage et se transmet.

Source : http://www.caen.maville.com © 12 Octobre 2009 à Caen

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.