La main des sourds

Le Rotary Club de Nabeul ” à l’écoute ” de la surdité

Don d’un appareil de dépistage de la surdité pour les bébés  à l’hôpital régional de Nabeul
Les atteintes auditives peuvent bénéficier de techniques de rééducation adaptées, appareillages ou implants cochléaires. La surdité touche 1 à 3 pour 1000 bébés.

Chez les nouveau-nés ” à risque “, surtout les prématurés, le taux est plus élevé (2 à 4 pour 100). Le dépistage des problèmes d’audition chez les enfants est important. Si le dépistage systématique chez les nouveaux-nés n’est pas encore répandu dans toutes les maternités, cet aspect de la santé de l’enfant est de plus en plus surveillé. Chaque année en Tunisie, certains bébés naissent sourds dont 40% atteints de surdité profonde. Ce handicap détecté avec beaucoup de retard dans 80% des cas aura des conséquences dramatiques sur l’acquisition du langage et par-là même sur le développement intellectuel de l’enfant. Il existe depuis quelques années des tests diagnostiques de qualité – otoémissions acoustiques automatisés.
Le développement de ces appareils apporte un gain de temps et facilite le dépistage systématique dès la naissance. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’action sociale et humanitaire organisée lundi à Hammamet par le Rotary Club Nabeul Doyen en présence de plusieurs associations humanitaires et des membres de l’association tunisienne d’aide aux sourds.
Wassim Mami Président de Rotary club Nabeul Doyen nous a précisé : ” Nous avons connu un début de semaine très mouvementé avec la remise de 30 chaises roulantes aux handicapés de la région.
Nous ne sommes pas arrêtés là. Une deuxième action très importante a suivi cette opération. Il s’agit d’un don d’un appareil d’oto-émissions acoustiques à l’hôpital de Nabeul au profit des nourrissons.
En effet, comme vous le savez le déficit auditif peut être présent à la naissance, ou se développer ultérieurement. C’est pourquoi nous avons voulu sauver plusieurs bébés qui présentent des symptômes de surdité. En effet, la déficience auditive ne se voit pas et peut être difficile à déceler par l’entourage, le milieu scolaire et les professionnels de la santé. Du fait que la perte auditive a des répercussions sur la communication et le développement, le dépistage auditif et le diagnostic précoces sont importants pour que l’on puisse aider l’enfant et sa famille dès le plus jeune âge. C’est pourquoi nous avons pensé à ces bébés et nous avons décidé d’offrir au service de la pédiatrie de l’hôpital régional de Nabeul un appareil d’oto-émissions acoustiques automatisées”.
Hamida Saâd, past Présidente qui a accompagné cette action depuis l’année dernière nous a fait remarquer que ” Le dépistage de la surdité se fait à l’aide de la technique des oto-émissions acoustiques. Les oto-émissions acoustiques provoquées sont des sons émis par l’oreille interne en réponse à une stimulation auditive brève. Dépister rapidement les problèmes de surdité chez l’enfant est important. Mais si on attend trop, l’enfant vieillit et il est trop tard. La surdité devient irréversible. L’importance de la précocité du diagnostic doit permettre la mise en place de mesures thérapeutiques adéquates qui influenceront grandement le développement ultérieur de l’enfant particulièrement en ce qui concerne le développement du langage et l’éveil intellectuel. Depuis une dizaine d’années, il est devenu possible d’amener un enfant sourd profond à suivre une évolution très proche de celle d’un enfant entendant si sa pathologie est diagnostiquée et prise en charge de manière précoce, c’est-à-dire avant l’âge de 6 mois. Ce changement fondamental dans le domaine de la surdité constitue certainement un des progrès les plus spectaculaires de la médecine actuelle. Nous avons contacté l’association tunisienne d’aide aux sourds qui a été très sensible à cette action et avec l’appui du club contact de Mougins,de la Fondation Rotary et l’appui de Ridha Souissi past gouverneur nous avons réalisé cette action médicale, une première dans les établissements hôpitaux de la région “.
Mme Zouleikha Belkahia, Présidente de l’Association tunisienne d’aide aux sourds a précisé que ” l’ATAS a voulu par cette action apporter la chaleur et la joie à ces bébés. La détection précoce de la surdité chez les nourrissons permet de sauver ces bébés et leur garantir une vie saine. Le matériel acquis récemment permet d’affiner le dépistage précoce dès la naissance. Avec un tel matériel, on sait que l’on va pouvoir appareiller les enfants de plus en plus jeunes et ainsi réduire le handicap général induit par la surdité. ”
Line Cholet présidente et Patrick Avril past président de Rotary Mogins sont très heureux de cette coopération Nord Sud ” Nous sommes fiers de cette réalisation entre nos deux clubs. Cela ne peut que venir en aide à ces bébés et les sauver de la surdité. Servir autrui, c’est notre devise et nous continuons toujours à consolider cette amitié avec Nabeul pour des actions communes bénéfiques à l’humanité “

Source http://www.tunizien.com © 01 Juillet 2009 à Tunisie
4 commentaires
  1. thy24 dit

    Je suis choqué par cet article! Il fait l’apologie et la propagande du dépistage précoce chez le nourrisson en se basant sur des arguments fallacieux:
    – “cet aspect de la santé” Erreur, la surdité n’est pas une maladie!
    – Vous, le milieu hospitalier de Nabeul et l’association Rotary Club, pensez que le fait de détecter tardivement la surdité chez l’enfant causerait de gros retards dans l’apprentissage et le développement cognitifs… Faux! La mère voyant désormais le nourrisson comme un “handicapé ou déficient auditif”, et non plus tout d’abord comme son propre enfant , mettra une énorme barrière psychologique et affective envers le nourrisson. Cela entraînerait donc ainsi un effet pervers, celui des retards en question! D’ailleurs le comité national d’éthique en France a émis des réserves sur les tests en question.
    -quel gâchis, ce don d’appareils de dépistage! Vous auriez pu consacrer tout cet argent aux choses plus utiles, comme par exemple l’éducation scolaire qui manque cruellement dans votre pays. Ou bien vous auriez pu acheter du matériel pour justement soigner vos concitoyens tunisiens contre toutes maladies (la surdité, je le répète, n’en est pas une puisque ça n’en va pas de leur santé!)

  2. Lio de Poitiers(86) dit

    Arrétez vous s’il vous plait qu’il faut laisser les sourds naturels, nous ne voulons pas comme des cobayes !! c’est dangereux pour le cerveau,désequilibre, Surtout ses parents , il ne faut pas écouter ses docteurs , orl,etc…,réver devenir entendant ,c’est naif!! nous sommes notre famille sourde sans implants, notre vie heureuse, ont le nombre de 12 sourds purs ,nous aimons bavarder habituellement avec LSF,
    Allez combattre contre ses implants et ses appareillages !!! Oui,Oui en LSF!!

  3. seemuller dit

    je suis parent d’un enfant sourd.C’est tres grave pour le ROTARY de ne pas se renseigner ,avant d’allouer des fonds pour des appareils de detection de la surdité ,aupres des associations de sourds qui aurait pu les aidre a voir clair .Je suis a la disposition du ROTARY pour expliquer pourquoi c’est une grave erreur d’ecouter des entendants qui n’y connaissent rien.SVP reflechissez un peu vous du ROTARY ,qui etes si genereux .

  4. MOISOURDETMUET dit

    Bonjour,
    Comment s’effectue la prise en charge des sourds et muets en Tunisie tant au plan médical qu’au niveau de l’insertion professionnelle. Existe-t-il des structures à Ghardimaou pour une telle prise en charge. Pouvez-vous me communiquer l’adresse des structures locales pour que je prenne leur attache. Bien à vous. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.