Isabelle Caron : « On m’a obligé à être entendante »

0

« Depuis la naissance j’ai une perte auditive très importante. On m’a obligé à être entendante » raconte Isabelle Caron, qui en a beaucoup souffert. Elle a dû voir un orthophoniste pour pouvoir oraliser ce qu’elle dit. N’ayant aucune mémoire auditive et entendant que quelques sons, elle a dû apprendre à prononcer chaque mot. Si elle parvient à tenir une discussion c’est parce qu’elle utilise la suppléance labiale, c’est-à-dire qu’elle lit sur les lèvres. Elle parvient même à téléphoner, même s’il lui a fallu des années. Maintenant, « je veux rejoindre le monde des sourds sans renier le nôtre. Je souhaiterais avoir un métier qui sert de passerelle. Apprendre le langage des signes et que les malentendants oralisent. Que les deux apprennent la langue, c’est ça mon rêve », confie-t-elle. Ainsi, cette année, elle a intégré le centre de formation de Notre-Dame à la langue des signes françaises. Et elle se réjouit : « Je me sens dans mon élément, je comprends le système d’image car j’entends comme ça ».

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.