La main des sourds

Une jeune handicapée en stage chez Casimir Ferrer

Ceux qui connaissent l’artiste peintre et sculpteur Casimir Ferrer savent combien il est généreux. Il vient une nouvellefois de le démontrer.

Ce matin du lundi 15 juin, il recevait dans son atelier Juliette Grégoris, une jeune fille de 15 ans et demi, sourde, originaire de Caraman (près de Toulouse) mais actuellement au centre spécialisé de déficients auditifs à la fondation du Bon-Sauveur d’Albi.

Dans ce centre, René Barthélémy, éducateur spécialisé, recherche et trouve des professionnels intéressants susceptibles d’offrir un stage à ses élèves. Juliette, qui était accompagnée par une traductrice du langage des signes, Véronique Larrue, désirant faire un métier artistique, c’est à la porte de Casimir Ferrer que l’éducateur a frappé et bien lui en a pris.

Notre artiste international a reçu Juliette avec bienveillance : « Juliette m’a demandé si elle pouvait venir faire un stage sur l’art (peinture, sculpture). J’ai accepté bien sûr et j’espère pouvoir beaucoup lui apporter malgré son handicap. Nous communiquerons par écrit et j’apprendrais quelques signes de son alphabet. »

Pourquoi Juliette a-t-elle été dirigée cher Casimir Ferrer ? Elle nous répond (par l’intermédiaire de la traductrice) : « J’ai envie de m’exprimer de créer, avec mes mains. Après ce stage, j’en ferai d’autres et lorsque j’en aurai fait le tour, je choisirai la matière qui me convient le mieux, et je me lancerai.»

Le stage chez Casimir Ferrer a débuté aussitôt.

Notons que Juliette retourne au centre en bus, sans accompagnatrice et qu’elle se débrouille très bien.

Source http://www.ladepeche.fr © 17 Juin 2009 à Saint-Juéry

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.