La main des sourds

Avec Céline Renault l’histoire du patrimoine est à portée de mains

L’interprète en langue des signes accompagnera cet été des visites guidées de la ville. Pour rendre le patrimoine accessible au plus grand nombre.

L’apprentissage de langue des signes s’est imposée à Céline Renault. Ce fut, dans un premier temps, un moyen de communiquer avec son jeune frère, Geoffray, atteint de surdité. « Au départ, nous échangions par l’intermédiaire de codes, qui nous étaient propres. Et puis Geoffray a été scolarisé. Il a appris ta langue des signes. Pour moi, faire de même était une
évidence.»

«Apprendre la langue des signes était une évidence »

En un an, à l’école d’Interprètes de l’université Paris VIII, Céline valide ses acquis. Elle trouve même du travail au centre Charlotte Blouin, à Angers. « J’ai d’abord été employée comme éducateur scolaire, puis comme interprète. » Diplômée en 2006, la jeune Thouar-saise n’a pas hésité à répondre à l’invitation du service Ville d’art et d’histoire, à l’occasion des Journées du patrimoine de septembre 2007. Elle y a expérimenté des visites commentées aux côtés d’un guide conférencier, destinée aux sourds signants. Une belle réussite. « Thouars a été innovante en la matière. Des villes comme Angers ou Poitiers, qui ont pourtant des instituts spécialisés, n’en font pas forcément beaucoup plus », estime-t-elle. Ces visites, qui seront de nouveau proposées dans le courant de l’été (N.D.L.R. : le 5 juillet, le 5 août et le 20 septembre, notamment), demandent un travail de préparation important en amont. « Il est indispensable d’intégrer certaines connaissances historiques. Ensuite, il faut traduire le sens des propos du conférencier. Il n’y a pas de place pour l’interprétation. -C’est un des piliers de notre déontologie. Notre but est aussi défavoriser l’interactivité entre le guide et le public. » Une auto-entreprise
Depuis fin avril, Céline Renault a opté pour l’auto-entreprise. En plus d’un emploi à mi-temps dans une mairie argentonnaise, elle accompagne les sourds et les malentendants pour toutes sortes de démarches (entretiens d’embauché, rendez-vous scolaires ou à la banque…). – J’interviens dans un rayon de 150 km, environ, autour de Thouars. » Elle y trouve un certain équilibre personnel. Et la sensation légitime de faciliter le quotidien d’autrui.
Contact au tél. fax : 05 49 96 60 76, 06 89 28 77 40, ou cr.ils@orange.fr

Merci à jacques @+ pour info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.