Dites-le avec des signes

0

Dernièrement s’est tenue au château de Dorlisheim une conférence relative à la langue des signes. Elle était animée par Gérard Sanroma, formateur sourd.

Sensibiliser le public qu’on aurait souhaité plus nombreux au monde des sourds et des malentendants, découvrir ce monde du prétendu silence, la richesse de la langue mais aussi la vie quotidienne de ceux qui n’entendent pas, ne parlent pas : tels étaient les objectifs de cette soirée.
Gérard Sanroma, en duo avec Danièle Baly qui a donné l’éclairage grâce à la parole, a pris son public par la main pour un voyage de deux heures dans son pays où le moindre haussement de sourcil peut-être une erreur de grammaire.
Le public a découvert un autre monde grâce à l’animateur qui a remis en cause de nombreuses idées reçues : « Il est illusoire de croire que les sourds lisent sur les lèvres, une minorité de malentendants y arrive, en fait c’est de la devinette. La langue des signes est une langue à part entière avec son vocabulaire et sa grammaire. Elle se « parle » avec les mains, mais aussi avec les épaules, les sourcils ». En donnant quelques exemples, il illustre les échanges approfondis qu’elle permet. Les sourds sont très observateurs et n’ont pas besoin de grandes explications pour réussir leur travail.
Danièle Baly fait comprendre les messages de Gérard, notamment que c’est à l’âge de 30 ans qu’il a découvert une langue, celle des signes, et qu’il a pu enfin apprendre à lire et à écrire. Lors de cette soirée au château, organisée à l’initiative de la commune, on imagine sa joie de pouvoir partager et échanger avec les « entendants » qui ont apprécié ce moment hors des sentiers battus.
Désormais le public verra d’un autre oeil, à la télé, la doublure des journalistes s’adressant au monde du silence.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.