Un label pour la langue des signes

Le 23e congrès de la Fédération nationale des sourds de France se tient aujourd’hui et demain à Limoges.

La Fédération nationale des sourds de France a choisi Limoges pour organiser, aujourd’hui et demain, son 23e congrès sur le thème : « Conseil supérieur de la langue des signes française ». « Le Conseil va étudier les questions relatives à l’usage, à l’aménagement, à l’enrichissement, à la promotion et à la diffusion de la langue des signes française, explique Vincent Cottineau, secrétaire général de la Maison des sourds de la Haute-Vienne. Ses objectifs : favoriser la recherche linguistique de la langue des signes, adopter un label d’enseignement et promouvoir les diversités régionales de la langue des signes ».

Une quarantaine d’associations réunies pour rompre l’isolement
En France, une quarantaine d’associations sont affiliées à la Fédération nationale des sourds dont celle de Limoges qui fête cette année ses 110 ans. « C’est un anniversaire important, souligne Davy Lacroix, président de la Maison des sourds de la Haute-Vienne. L’association a été créée après le congrès de Milan en 1880 qui avait interdit la langue des signes et les langues régionales.

Les sourds s’étaient alors regroupés pour rompre leur isolement. Pendant ces deux jours, le public pourra découvrir l’histoire de l’association à travers une exposition qui sera présentée au Buffet de la gare samedi et à la faculté de droit, dimanche. Un gros travail de recherche a été réalisé en partenariat avec les archives municipales. Nous avons fait des découvertes extraordinaires concernant la richesse de notre patrimoine. Nous évoquerons notamment le sculpteur sourd Jules Pollachi qui a réalisé les quatre statues qui se trouvent sous la coupole de la gare de Limoges, les monuments aux morts de Gentioux, de Saint-Yrieix-la-Perche, de Compreignac… ».

La Maison des sourds du Limousin continue de travailler sur cet artiste qui est sans doute l’auteur d’autres ?uvres encore méconnues. Le résultat de ces recherches fera l’objet d’une exposition lors des journées du patrimoine au mois de septembre.

Ouverture du 23e congrès national (amphi 400 A de la faculté de Droit de Limoges). 9 h 20, La Marseillaise chantée en langues des signes par un groupe de sourds et malentendants.

Source http://www.lamontagne.fr © 23 Mai 2009 à Limoges
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.