La main des sourds

L’Association des sourds et malentendants se fait couper les vivres

L’Agence régionale de la santé a retiré la reconnaissance et coupé les vivres de l’Association des sourds et malentendants de l’Abitibi-Témiscamingue (ASEMAT).

L’Agence reproche à l’organisme des problèmes au niveau démocratique, affichant une représentativité de moins en moins grande à son conseil d’administration.

«Nous avons fait plusieurs démarches avant d’en arriver là. Depuis trois ans, on leur a offert du soutien, l’accompagnement d’un organisateur communautaire, etc. D’autres organismes rencontrent de telles difficultés et avec le soutien, on arrive à les aider à se réorganiser», explique Nicole Desgagnés, directrice de l’organisation des services sociaux et ententes de gestion à l’Agence.

L’Agence versait annuellement 10 559 $ à l’ASEMAT, par le biais du programme de Soutien aux organismes communautaires. «L’organisme peut continuer à exister sans notre existence ou notre soutien financier. Pour notre part, on trouve important que les malentendants de l’Abitibi-Témiscamingue continuent de recevoir des services, alors on va chercher un autre organisme afin que le montant dédié à cette clientèle soit utilisé aux fins pour lesquelles il est alloué», affirme Mme Desgagnés.

L’ASEMAT est un groupe d’entraide et de soutien aux personnes et aux familles de personnes sourdes et malentendantes.

Source http://lechoabitibien.canoe.ca © 22 Mai 2009 à Canada
2 commentaires
  1. janvier frantz caleb dit

    je suis residé en France,jai un mois depuis que je viens d’haiti.vous pouvez m’aider à integrer? jai d’aller a l’ecole,à la formation et de travailler.

  2. Bernard Leray dit

    Bonjour, – Contactez notre association “Le collectif Haïti de France” et vous aurez des infos pour vous aider – Kenbe fèm, pa lage ! –

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.