Enfants sourds. L’urgence de la scolarisation bilingue

0

Il n’existe aucune possibilité de scolarisation bilingue (langue des signes-français écrit) pour les enfants sourds en Bretagne. La région accusé un retard important. Actuellement, les familles doivent traverser la France pour trouver des structures adaptées, jusqu’à Angers, Poitiers ou encore Toulouse, un véritable eldorado où vivent 3.000 sourds dont une centaine d’enfants scolarisés et une trentaine d’interprètes en LSF. « La Bretagne n’en compte que quatre », souligne Geneviève Le Corre.

Un droit depuis
Lors du débat consacré à la scolarité bilingue, samedi, à l’ancienne bibliothèque de Bellevue, l’experte en linguistique a insisté sur l’urgence de la mise en place de structures adaptées. « La loi du 11 février 2005 précise que le droit de choisir concerne non seulement l’éducation mais aussi le parcours scolaire soit le français oral, soit la Langue des signes française. Actuellement, beaucoup sortent du système parce qu’on ne leur offre pas ce choix. L’Association des parents d’enfants sourds du Finistère (Apes 29) demande à l’inspection académique de rendre le choix effectif en appliquant le programme bilingue à la rentrée 2009 ». Sa mise en œuvre se heurte aussi à un problème d’information : « Nous souhaitions toucher un maximum de parents mais la maison du Handicap a refusé de nous communiquer les coordonnées pour des raisons de confidentialité. À Brest, quatre enfants, actuellement scolarisés à l’école Dupouy, ont demandé un parcours bilingue mais le niveau en LSF des auxiliaires de vie scolaire qui les accompagne est insuffisant pour leur assurer une scolarité normale».

Efforts à poursuivre
Selon l’intervenante, «l’enseignement doit impérativement être dispensé par un professeur sourd, maîtrisant à » la perfection la langue des signes et la pédagogie. D’autres enfants sont certainement intéressés, mais nous ignorons combien. La Bretagne se veut bilingue mais pour les sourds, ça ne marche pas encore même s’il faut noter des efforts avec la création récente de deux postes d’interprète».

> Pratique
Apes 29, 1, rue du Dauphiné Courriel, apes29@gmail.com Assemblée générale le 31 mai, à 10 h. Possibilité d’adhésion et de soutien financier.

Lionel cloitre
Marie Thérèse L’Huillier Catherine BELZON (Inspection académique du Finistère) aussi inspectrice de l’Éducation nationale, chargée de l’Adaptation et de la Scolarisation des élèves handicapés.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.