Les sourds fêtent les 100 ans d’Écho Magazine

0

Un colloque international se déroule pendant trois jours au Palais des congrès pour fêter le mensuel.

500 sourds et malentendants ont fait le déplacement de toute la France et de l’étranger.

Ambiance très animée, vendredi au Palais des congrès. Plus de 500 sourds et malentendants se rencontraient pour un colloque international de trois jours et les signes allaient bon train pour montrer leur joie.

Au programme ? D’abord pour la cérémonie d’ouverture, une Marseillaise en langage des signes. Puis une succession de conférences, tables, rondes, spectacles, soirée en ville…

Au Mans depuis 1994

Cette grande rencontre est organisée dans le cadre des 100 ans de leur journal, L’Écho magazine, seul journal des sourds et malentendants. À cette occasion, des intervenants ont retracé la vie du mensuel. « Il y a 100 ans, ce journal alors appelé L’Écho de Famille naissait à Poitiers grâce à Alexandre Lemesle, relate François Chastel, co-directrice du journal. Il tenait à mettre en relation les anciens élèves de l’Institution des sourds muets dont il était directeur. »

L’Écho de Famille devenue L’Écho magazine a survécu grâce aux équipes de rédaction qui ont su faire évoluer ce journal. Après, un passage à Nantes, la rédaction a été transférée au Mans en 1994. Le journal tire à 25 000 exemplaires. Il constitue un vrai lien entre les sourds et malentendants qui sont plus de 4 millions en France.

Écho magazine, 12, rue Béranger, Le Mans. Abonnement pour un an : 42 €. Tél. 02 43 24 84 65. Mail : echomagazine@libertysurf.fr/

Samedi 25 avril, poursuite du colloque à partir de 9 h, conférence sur l’histoire du journal, à 11 h table ronde sur les sourds et les médias, puis films et tables rondes l’après-midi.

Dimanche 26, journée libre avec visite guidée du Vieux-Mans et du Musée des 24 Heures.

Source : http://www.ouest-france.fr © 24 Avril 2009 à Mans

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.