La télé pas encore au point sur le sous-titrage

0

D’ici 2010, tous les programmes des chaînes hertziennes devront être sous-titrés à l’adresse des sourds et malentendants. L’Association des traducteurs et adaptateurs de l’audiovisuel déplore une dégradation des conditions de travail.

Les chaînes télé ont jusqu’à début 2010 pour se conformer à la loi de 2005 sur les sous-titrages des émissions en faveur des sourds et des malentendants (6 millions de personnes en France). Pour les chaînes publiques, il est prévu que l’intégralité des programmes en soit dotée. Pour les chaînes privées hertziennes, la loi n’est valable que pour celles dont l’audience moyenne annuelle dépasse les 2,5%. Pour les autres, qui n’arrivent pas à ce chiffre (notamment celles de la TNT), le pourcentage de programmes accessibles aux sourds et malentendants, doit atteindre les 40%.

Voici un état des lieux des différentes chaînes selon les chiffres du CSA pour l’année 2007 :

– Les chaînes publiques :

France 2 : 58,9%

France 3 : 67%

France 5 : 48%.

– Les chaînes privées hertziennes à plus de 2,5% d’audience annuelle :

TF1 : 60%

M6 : 33%.

– Les chaînes privées hertziennes à moins de 2,5% d’audience annuelle :

W9 : 8,9%

TF6 : 3%

Moins d’un an avant l’échéance, les chaînes accélèrent le rythme et cela a un coût (environ 15 euros la minute de sous-titrage).

Dans un communiqué, l’Association des traducteurs et adaptateurs de l’audiovisuel confie sa crainte pour la profession devant la dégradation des conditions de travail. Les chaînes auraient en effet de plus en plus tendance à faire appel à des prestataires extérieurs, c’est-à-dire à délocaliser le travail pour payer moins cher. De plus, des délais extrêmement courts sont imposés, obligeant les adaptateurs à travailler week-end et jours fériés. Le travail serait ainsi de moins en moins bien réalisé et certains sourds et malentendants s’en plaindraient déjà, assure l’association.

Celle-ci regrette également que les émissions en direct soient souvent baclées, voire pas sous-titrées du tout. Dernier exemple en date, la finale de Koh-Lanta qui avait été « oubliée ». Les sourds et malentendants qui avaient suivi toute la saison n’ont ainsi pas pu profiter de la dernière soirée.

Source : http://www.programme-tv.net © 07 Avril 2009 à France

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.