A la une

Un accueil qui s’adapte au handicap des sourds

Des agents suivent une formation pour apprendre la langue des signes

Atteint de surdité, Yves Prudhomme de lassociation « Comme un poisson dans leau » forme les agents de la mairie.
Atteint de surdité, Yves Prud'homme de l'association « Comme un poisson dans l'eau » forme les agents de la mairie.

La mairie se mobilise depuis quelques années déjà, pour former ses fonctionnaires à l’accueil des personnes handicapées. Après les employés de l’état civil, de l’urbanisme et de la médiathèque, les agents du musée Hèbre de Saint-Clément et de la maison Pierre-Loti apprennent actuellement la langue des signes.

C’est Yves Prud’homme qui les forme. Cet animateur de l’association rochelaise « Comme un poisson dans l’eau » est lui-même sourd. « Notre structure, spécialisée dans le tourisme, la culture et les loisirs, travaille sur l’accessibilité, propose des visites guidées pour les sourds et forme à la langue des signes », explique-t-il.

Sur onze journées jusqu’en juin, deux Rochefortais et six agents des musées de l’île d’Oléron, du musée Ernest-Cognacq à Saint-Martin-de-Ré et du musée des Beaux-Arts de La Rochelle apprennent cette langue vivante, basée sur les gestes et l’expression du visage.

Avec Yves Prud’homme, ils sont en immersion totale pour découvrir l’alphabet, les civilités et le vocabulaire technique des musées.

Démocratiser la culture

« Le but n’est pas d’assurer une visite complète, mais au moins de savoir accueillir et d’être en lien avec les associations de sourds », commente David Bodin, « élève » et adjoint au conservateur d’Hèbre.

Bien sûr, cette formation a pour objectif de démocratiser la culture et d’élargir le public des musées, comme y obligent les lois de 2002 et de 2005. L’intérêt de travailler avec Yves Prud’homme, c’est aussi de faire évoluer la langue des signes. « En formant les employés de l’Aquarium, j’ai dû mettre au point 80 noms de poissons qui n’étaient jusque-là désignés que par le mot « poisson ». Dans les musées, c’est pareil, on peut adapter la langue au fond. C’est un échange ! »

Nouveau label ?

À Rochefort, l’hôtel Hèbre a déjà le label tourisme et handicap moteur. Grâce à cette formation, il pourra prétendre au label pour l’accueil des personnes sourdes et malentendantes. « C’est parfois impossible de se mettre aux normes, notamment pour l’accès des handicapés moteur à la maison Pierre-Loti. Du coup, on sera peut-être obligés de compenser ce manque par des visites virtuelles », commente David Bodin. En tout cas, cette ouverture aux sourds entre dans le cadre de la charte Ville et Handicap, signée par Rochefort voilà quelques années.

Elle complète aussi les actions menées par le comité de pilotage, basé au Centre communal d’action sociale (CCAS). Ce point d’information aux personnes handicapées, qui travaille sur l’accessibilité des lieux publics, prépare actuellement des fiches destinées aux commerçants pour l’accueil des clients handicapés.

Source : http://www.sudouest.com © 04 Mars 2009 à Charente-Maritime (Bordeaux)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.